dimanche, octobre 2, 2022

Somalie: 26 personnes tuées après un attentat revendiqué par les shebabs

Au moins 26 personnes ont été tuées dans un attentat à la voiture piégée suivi de coups de feu à l’hôtel As-Asey, de la ville portuaire de Kismayo, dans le sud de la Somalie, vendredi 12 juillet. L’attaque revendiquée par les shebabs a pris fin samedi matin.

« Vingt-six personnes ont été tuées dans l’attaque et 56 blessées. Parmi les tués, figurent des étrangers : trois Kényans, une Canadienne, un Britannique, deux Américains et trois Tanzaniens. Il y a aussi deux citoyens chinois blessés », a déclaré en conférence de presse Ahmed Madobe, président de la région semi-autonome du Jubaland.

Parmi les victimes figure une journaliste canado-somalienne dont la mort a provoqué une vive émotion. Le Syndicat somalien des journalistes fait de son côté état de deux journalistes tués.

Abdi Dhulul, responsable sécuritaire, avait déclaré vendredi 12 juillet qu’un ancien ministre de l’administration locale et un député figuraient également parmi les victimes.

L’attaque a commencé vendredi en fin d’après-midi, quand un véhicule piégé a explosé à l’entrée du Medina, un hôtel très fréquenté du centre de Kismayo, selon des sources sécuritaires. Des hommes armés, vêtus d’uniformes de la police selon les témoins, ont ensuite pénétré dans le bâtiment, où ils ont affronté les forces de sécurité présentes. Les shebabs, qui ont revendiqué l’assaut, ont reproduit là un schéma qu’ils ont l’habitude d’utiliser dans la capitale Mogadiscio.

Un témoin, là encore cité par l’AFP, décrit la violence de l’attaque : « L’explosion a été énorme », raconte Hussein Muktar. « Puis des hommes armés sont entrés et ont échangé des coups de feu avec les forces de sécurité. C’était le chaos à l’intérieur. J’ai vu, poursuit-il, plusieurs morts (…) et les gens fuyaient », ajoute-t-il.

Selon plusieurs sources locales, l’hôtel abritait surtout des hommes d’affaires et des hommes politiques qui étaient en ville pour la préparation de l’élection présidentielle dans la région semi-autonome du Jubaland, prévue fin août. Dans leur revendication, les shebabs affirment avoir visé les « officiels apostats de l’administration de Jubaland ».

Ce n’est pas la première fois que les shebabs mènent ce type d’opérations. Ils ont été chassés de Kismayo en 2012. Mais la région, le Jubbaland, reste encore partiellement sous leur contrôle.

SourceAgences

Dernières infos

Russie: L’explosion des lignes Nord Stream, un terrorisme sans précédent soutenu par un Etat

La Présidence russe a considéré l'explosion du gazoduc Nord...

Des scientifiques israéliens et marocains signent un accord de coopération dans le domaine de l’énergie

Des scientifiques israéliens et marocains spécialistes de l'énergie ont...

La BBC supprime des centaines de postes dans son service international

La British Broadcasting Corporation (BBC) a annoncé, jeudi, qu’elle...

Face à l’inflation, les Français plus inquiets que jamais

Selon les dernières données publiées vendredi matin par l’INSEE...

À ne pas rater

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

Le ministre émirati des Affaires étrangères rencontre le président israélien

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis...

L’Algérie remet au Maroc une invitation officielle pour participer au Sommet arabe

Le ministre algérien de la Justice, Abderrachid Tebbi est arrivé à Rabat, ce mardi, pour remettre au ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita...

Tunisie : Un journaliste violemment agressé dans un centre de police

En Tunisie, un journaliste a été violemment agressé vendredi 16 septembre à l’intérieur d’un centre de police à Tunis, poussant le syndicat des journalistes...

Tunisie : Des blessés suite aux affrontements entre les forces de l’ordre et le syndicat des policiers

En Tunisie, de violents affrontements ont éclaté jeudi soir entre les forces de l’ordre et le syndicat national des forces de sécurité intérieure (SNFSI),...

L’accueil par la Tunisie du chef du Polisario, un acte « dangereux et injustifié » selon Rabat

Le gouvernement marocain a fustigé une nouvelle fois l'accueil réservé au chef du Front Polisario, Ibrahim Ghali, par les autorités tunisiennes, à l’occasion de...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here