vendredi, décembre 4, 2020

Soudan : Avec la fin de la désobéissance civile que prévoit la contestation ?  

Courrier arabe

L’Association des professionnels soudanais (APS) et ses alliés aux Forces de la Liberté et du Changement (FLC) ont annoncé la suspension de la désobéissance civile après trois jours de maintien, sans donner plus de précisions au sujet de la prochaine étape.

Le mouvement affirma que la pause «vise à restructurer le mouvement» en faisant le bilan de la révolution et en étudiant les possibilités ouvertes dans les circonstances actuelles, pour pouvoir se relancer en force.

D’autres cartes

Mohamed Ismat, un leader au FLC déclara au site «Al-Jazeera Net» que le mouvement organisateur de la contestation soudanaise étudie actuellement les possibilités valables pour maintenir le mouvement populaire, signalant qu’il discute aussi l’organisation de rassemblements ouverts avec ses structures dans les places publiques afin de partager leurs avis et de les informer des développements éventuels.

La médiation américaine

Par ailleurs, le secrétaire d’état adjoint aux États-Unis pour les affaires africaines, Tibor Nagy, est prévu bientôt à Khartoum où il devrait pousser le Conseil militaire et les FLC à revenir à la table des négociations.

Selon le communiqué du ministère américain des Affaires étrangères, Nagy appellera à mettre fin aux violences contre les civils, et favorisera la collaboration des deux parties pour arranger un climat favorable aux négociations.

Etat d’alerte

Dans de telles conditions, des sources proches du mouvement déclarent qu’«il se pourrai que le Conseil militaire et le FLC se préparent pour un nouveau tour de négociations pour dépasser l’impasse actuelle dont souffre le Soudan», signalant que l’opposition est toujours méfiante après la « trahison militaire », marquée lundi dernier par la mort de plus de 112 personnes.

En rappel, le premier ministre éthiopien avait proposé aux deux parties d’établir un Conseil souverain avec 8 civils et 7 militaires, et une présidence périodique à tour de rôle entre eux.

Sans qu’aucune des parties ne commente la proposition, les observateurs internationaux estiment que la suspension de la désobéissance civile affirme que l’opposition se résigne à une telle proposition.

Pour l’heure, à Khartoum, la capitale qui devra se préparer pour des jours décisifs de l’histoire du pays, la population toujours choquée a décidé de prendre du temps pour faire son deuil et pleurer ses martyres tombés sous la tyrannie des traîtres assassins, espérant que la crise du pays sera résolue au plus vite possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Pour la treizième année consécutive, Israël à la tête de la course aux armements

Israël continue de maintenir sa position à la tête de la course aux armements pour la treizième année consécutive. C'est ce qui ressort du rapport du Global Militarisation...

La résolution de la crise du Golfe n’a rien à voir avec la normalisation...

La solution à la crise du Golfe doit être globale et elle n'a aucun lien avec la normalisation avec Israël. C'est ce qui ressort de...

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...