mardi, octobre 26, 2021

Soudan : Avortement d’un coup d’état organisé par le chef d’État-Major

Courrier arabe

La direction générale de l’armée soudanaise a annoncé aujourd’hui l’avortement d’une tentative de coup d’état, dirigée par le chef d’État-Major «Hachem Abdel Mouttalib Ahmed» avec un nombre d’officiers hauts gradés.

Lors d’un communiqué, le Conseil militaire transitionnel (CMT) a déclaré que «les forces de l’ordre avaient intercepté le plan de l’insurrection, et identifié les participants dont des hauts officiers des forces armées, des services de renseignements nationales, et des forces de l’ordre, qui étaient sous les ordres du chef d’État-Major».

Le communiqué signala que le coup d’état visait à anéantir la révolution populaire soudanaise, et à restaurer l’ancien régime dictateur, en entravant toute possibilité de solution politique, ajoutant que des dirigeants du mouvement islamique, et du parti du Congrès national, étaient aussi impliqués dans le coup, en se réservant sur les noms des participants, dont il affirma qu’ils étaient placés sous interrogatoire, en vue d’être présentés au tribunal.

Hemeti élargie sa prise

Des sources propres au site d’informations «al-Jazeera.net» ont rapporté qu’une série d’arrestations lancée par le CMT a touché le secrétaire général du mouvement islamique, l’ancien ministre des Affaires étrangères et l’ancien ministre des ressources humaines.

Les sources ont noté que les Forces de soutien rapide (RSF) dirigées par le vice-ministre du CMT, Mohamed Hamdane Dagalo alias «Hemeti», avaient pris la direction des sièges des comités d’opérations affiliés aux forces de l’ordre et aux services de renseignements secrets.

Notant que le CMT en tête du pays depuis la destitution de l’ancien président, a signé mercredi, avec le mouvement de l’opposition, un accord au sujet de l’organisation de la phase transitionnelle au pays et sa gestion.

Et bien que les responsables du coup soient identifiées, les Soudanais espèrent que l’application de l’accord passe en action, de peur que d’autres incidents ne l’affectent ou le remettent en question.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos