vendredi, juillet 30, 2021

Le Soudan se prépare à la désobéissance civile totale

Courrier arabe

Après une série de grèves et de manifestations qui dénonçaient l’attaque du Conseil militaire transitionnel, Khartoum s’organise selon les nouveaux plans du mouvement des Forces la Liberté et du Changement (FLC), et se prépare à entrer en désobéissance civile totale dès le début de cette semaine.

Organisé à travers les réunions directes des représentants et diffusé à travers les SMS pour garantir une participation abondante, l’évènement prévoit de paralyser tous les secteurs de l’Etat soudanais, pour poursuivre la pression sur le Conseil militaire afin de livrer le pouvoir aux civils.

Des témoins racontent que les citoyens accourent pour s’approvisionner en alimentations, et que les stations d’essences sont gorgées de voitures, ce qui laisse à prévoir que la crise du carburant commence à paraître.

Le piège du Conseil s’est refermé sur lui

Selon l’activiste politique Imad Eddine Babaker: «l’excès de violence utilisée par le Conseil militaire contre les manifestants a enflammé la résistance, ce qui sera propice pour la désobéissance civile».

Il expliqua, lors d’un entretien avec Al-Jazeera que «le Conseil s’était attiré de graves problèmes lorsqu’il avait envoyé la protection civile en vacances, car l’action avait entraîné la population à se débrouiller toute seule».

Ajoutant que la coupure d’Internet a poussé les citoyens à regarder les atrocités des «Janjawid» (milices du Darfour) diffusées sur la télévision en boucle, ce qui avait accru la haine des citoyens envers les militaires, il souligne de ce fait que les violations filmées par les activistes se sont retournées contre le Conseil militaire sous forme de pressions internationales, et de mépris populaire.

Au final, il convient de noter que le FLC assure que les Soudanais qui ont pu destituer Omar El-Béchir, en tête du pouvoir depuis 30 ans, sont capables d’abolir la dictature militaire et de construire un état civil, en poursuivant la révolution pacifique aussi longtemps que le changement le demandera, appelant les partis internationaux influents à trancher en faveur de la volonté du peuple et de mettre terme aux violations du Conseil et de juger les responsables des crimes contre les civils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos