jeudi, septembre 16, 2021

Source: «La compagnie russe Wagner entraîne des Syriens pour les envoyer en Libye»  

Courrier arabe

Des sources informées ont déclaré que la compagnie militaire russe «Wagner» avait commencé à entraîner des combattants syriens, au Rif ouest d’Homs, et prévoyait de les envoyer en Libye où ils participeront aux affrontements armées, aux côtés des milices de Khalifa Haftar.

Les sources, tenues à rester anonymes, ont déclaré aux médias que «des centaines de jeunes syriens avaient été transférés vers le camp de la 18ème légion des forces du régime syrien, au sud-est de la province d’Homs», affirmant que des combattants de Wagner supervisaient leur entraînement.

Elles ont souligné que «certains recrus s’étaient volontairement engagés, alors que la majorité d’entre eux étaient des anciens combattants de l’opposition, et tous étaient recherchés par le régime d’al-Assad».

Recruter pour combattre en Libye, au nom de Haftar 

Selon les sources, c’est la Russie qui a recruté ces centaines des jeunes depuis le sud syrien, dans le but de les envoyer en Libye, où ils combattront au nom du général à la retraite Khalifa Haftar.

«Le recrutement s’est fait en collaboration avec les services de renseignement au sud, des personnalités locales et des anciens dirigeants militaires des différentes fractions de l’opposition armée», avaient-elles expliqué.

D’autre part, le site informationnel syrien, Horan Free League (HFL), rapporta selon ses sources que «dimanche après-midi, des mercenaires de la compagnie russe, Wagner, avaient transféré des dizaines de jeunes syriens depuis la province d’al-Kenitra, vers le camp de la 18ème légion des forces du régime syrien, au sud-est d’Homs, pour les entraîner puis les envoyer en Libye».

«Depuis près d’un mois, des officiers des renseignements militaires du régime, des personnalités civiles et des maires avaient commencé à convaincre les jeunes pour rejoindre Wagner, en échange de 1000 dollars par mois, et leur promettant que la situation des recherchés sera réglée et que le service militaire qui leur était obligatoire sera supprimé», ajouta HFL, selon l’un des jeunes recrus.

Il indiqua également que les officiers leur expliquèrent «qu’une fois avoir signé un contrat de trois mois, leur mission consistera de garder des structures pétrolières russes en Libye», et ce en échange de mille dollars par mois et un dédommagement allant de 25 à 50 mille dollars en cas d’accident de travail.

Par ailleurs, la population syrienne a dénoncé ce type de recrutement, qui exploite leur besoin et leur pauvreté résultant des conséquences de la guerre qui dure depuis 9 ans déjà.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos