samedi, juillet 2, 2022

Tchad : des groupes politico-militaires exigent, depuis Doha, la libération des manifestants de « Wakit Tama »

Les mouvements politico-militaires prenant part aux négociations de Doha au Qatar, ont souligné dans un communiqué qu’ils suivaient de près les évènements de la marche anti-française du 14 mai, suivie de l’arrestation des leaders de la coalition des partis politiques et de la société civile, « Wakit Tama ».

Les groupes politico-militaires ont exigé « la libération immédiate et sans condition » des personnes « arbitrairement arrêtées et détenues » en raison de leur participation aux manifestations.

Car, pour les groupes politico-militaires, « les manifestants sont venus exprimer leurs revendications légitimes conformément au principe du droit et à la liberté d’expression qui est garanti par la Constitution ».

Ils ont par ailleurs condamné « l’usage excessif de la force contre les manifestants qui sont sortis pour exprimer leur opinion de manière pacifique, civilisée et légitime ».

Ils ont condamné en particulier « l’incident mortel survenu dans l’enceinte de l’université Fayçal ainsi que la perte de sa main droite d’un lycéen ».

Pour les groupes armés en négociations à Doha, « les agissements du gouvernement ayant conduit à l’arrestation des manifestants et leur déportation ne favorise pas un climat serein pour la poursuite des négociations de paix et la tenue du dialogue national inclusif et souverain à N’Djamena ».

D’après leur communiqué, le gouvernement tchadien portera « toute la responsabilité de l’intégrité physique des prisonniers ».

Les mouvements politico-militaires ont également exhorté les manifestants à faire preuve de retenue et à éviter tout acte incivique, notamment la destruction des propriétés publiques ou privées.

Le 14 mai dernier, Wakit Tama (une coalition de partis politiques et d’organisations de la société civile) a organisé des manifestations à travers plusieurs villes du Tchad « pour dénoncer la politique française au Tchad ».

Le coordinateur de Wakit Tama, Me Max Loalngar, ainsi que plusieurs de ses partisans ont été arrêté et déféré à la maison d’arrêt de Klessoum.

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Ndjamena qui les a placés sous mandat de dépôt, les accuse de « destruction des biens et troubles à l’ordre public ».

SourceAgences

Dernières infos

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Fin des pourparlers irano-américains à Doha « sans résultats »

L'agence de presse iranienne Tasnim a rapporté, ce mercredi, que les pourparlers irano-américains qui ont eu lieu à Doha, les 28 et 29 juin,...

Microsoft renforce sa présence au Qatar et lance un bureau écologique pour encourager l’innovation

La multinationale informatique américaine, Microsoft, a décidé d’étendre ses projets au Qatar, en ouvrant dimanche un nouveau bureau écologique, à Lusail, la nouvelle ville...

L’émir Tamim ben Hamad, fait la fierté de son peuple, après 9 ans au pouvoir

Malgré les troubles sécuritaires et politiques, qui rythment le Moyen-Orient, l’émir Tamim ben Hamad al-Thani a travaillé pour que son pays soit l’un des...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here