vendredi, mai 27, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

The Guardian: une société proche du premier ministre britannique a été chargée de redorer le blason de Ben Salmane

Courrier arabe

Le célèbre journal « The Guardian » a révélé que la société britannique « CTF Partners » de publicité et de relations publiques dirigée par Lynton Crosby, un ami proche du nouveau premier ministre anglais Boris Johnson, a construit un réseau de désinformation sur Facebook qui présente du matériel promotionnel comme étant de véritables nouvelles.

L’auteur de l’article Jim Waterson a affirmé après une investigation extensive menée par « The Guardian » auprès d’employés actuels et passés de cette société et une étude approfondie de ses stratégies, que celle-ci mène une désinformation professionnelle en plus d’avoir accepté des clients controversés.

Il a ajouté que la société « CTF Partners » a reçu des centaines de milliers de livres sterling du gouvernement saoudien pour blanchir l’image du prince héritier Mohammed Ben Salmane impliqué dans le meurtre du célèbre journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Il est à rappeler que depuis l’assassinat de Khashoggi commis à l’intérieur du consulat de son pays à Istanbul en octobre dernier, de nombreux journaux occidentaux ont évoqué l’implication de sociétés étrangères de publicité et de relations publiques dans un travail visant à améliorer l’image de Ben Salmane en Europe et aux États-Unis et à désamorcer les critiques qui lui sont adressés notamment concernant l’affaire de Khashoggi, la guerre au Yémen ainsi que les violations persistantes des droits humains dans le royaume.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos