26.6 C
New York
lundi, juillet 22, 2024

Buy now

spot_img

« The Independent » établit une relation entre le meurtre de Khashoggi et les menaces émises par la ministre égyptienne contre les opposants exilés

Courrier arabe

Le journal britannique  » The Independent  » a mis en lumière les déclarations de la ministre égyptienne de l’immigration Nabila Makram lors d’une visite au Canada reproduites dans une vidéo largement diffusée où elle a menacé ceux qui critiquent le régime d’al-Sissi de les  » décapiter « . Elle a même fait le geste explicite en passant la main sur son cou.

Cette menace a enflammé les réseaux sociaux en Égypte et dans tout le monde arabe, ce qui a poussé la ministre à s’expliquer en affirmant que « ses propos ont été sortis de leur contexte et déformés par les Frères Musulmans ».

Makram a affirmé qu’elle ne visait pas le recours à la violence, mais qu’elle a employé « une expression simple pour toucher les cœurs des gens » selon « The Independent ».

Cependant, le journal britannique a remis en question « l’innocence » de ces déclarations en faisant référence à un crime haineux ayant secoué l’opinion publique mondiale il y a moins d’un ans, celui du journaliste Jamal Khashoggi qui avait choisit de s’exiler pour éviter la confrontation avec le régime saoudien. Cependant, il a été brutalement assassiné et son corps découpé à l’intérieur du consulat de son pays.

Selon le même journal, Ces déclarations ont mis en état d’alerte tous les activistes issus de pays arabes répressifs.

Amrou al-Daraj, l’ancien ministre de la planification et de la coopération internationale dans le gouvernement du président défunt Mohammed Morsi, a déclaré au journal britannique: « comme c’est le cas pour le meurtre de Khashoggi, les propos tenus par Makram visent à transmettre un message aux opposants les invitant à se taire au risque de subir de graves conséquences, même s’ils vivent à l’étranger ».

Le même journal souligne que ces dernières années ont connu une liberté d’expression, et une rapidité d’échange des idées et une circulation des informations sans précédent grâce à l’Internet et aux chaînes satellitaires. Cette évolution a rendu les régimes despotiques au Moyen-Orient plus vigilants vis-à-vis de leurs opposants.

En plus de l’Arabie Saoudite, l’Iran aurait éliminé de nombreux opposants qui vivaient en France, au Danemark, en Hollande et en Albanie.

Aymen Nour, un ancien candidat à l’élection présidentielle en Égypte vivant maintenant en exil en Turquie a écrit sur son compte Twitter: « Makram ne fait pas la différence entre les conspirations qu’elle a entendu durant les réunions fermées, et ce qu’elle doit dire en séances publiques ».

« Ainsi, elle a révélé les intentions du régime criminel d’al-Sissi », a ajouté Aymen.

Amr Magdi, un chercheur égyptien à Human Rights Watch a indiqué: « nous savons pertinemment que Makram est une ministre d’un gouvernement qui a déjà emprisonné des dizaines de milliers d’opposants en plus de la torture systématique et la disparition forcée pratiquées contre ceux qui critiquent son gouvernement ».

Magdi a ajouté: « ils ne plaisantent pas ».

Rappelons que depuis le coup d’État fomenté par al-Sissi contre le président défunt Mohammed Morsi en juillet 2013, une campagne répressive féroce a été menée contre les opposants des différents courants politiques en Égypte, entraînant des centaines de victimes et des milliers d’autres qui dépérissent dans les prisons.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Egypte : un incendie, qui s’est déclaré dans un hôpital du Caire, fait 3 morts et 32 blessées

Un incendie dans un hôpital de la capitale égyptienne Le Caire, a fait 3 morts et 32 blessées, au soir de ce mercredi, selon...

Égypte-Sources : «Des campagnes d’interpellations, avant l’anniversaire de la révolution du 25 janvier»

Des sources ont affirmé au journal Arabi 21 que «les autorités égyptiennes ont lancé une large campagne d’interpellations, dans plusieurs villes et villages du...

Face à la flambée des prix, le gouvernement égyptien recommande aux citoyens : «Manger les pieds de poulet et les fèves germées»

Alors que l’inflation en Égypte continue à gagner du terrain, touchant chaque jour un nouveau produit et annonçant une crise économique pesante au pays,...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici