mercredi, octobre 27, 2021

The Independent: Malgré la suspension d’exportation des armes, l’Arabie saoudite est invitée à la foire britannique de l’armement

Courrier arabe

Selon le quotidien britannique « The Independent », le Royaume-Uni a invité l’Arabie saoudite à participer à la foire de l’armement qui se tiendra à Londres, malgré l’interdiction des livraisons d’armes au royaume, de peur de les utiliser lors de sa guerre au Yémen.

Lizzie Dearden, une journaliste du  » The Independent », a déclaré que « le ministre du Commerce Graham Stiwart, interrogé lors d’une session du parlement, a affirmé l’invitation de son pays à une délégation saoudienne afin d’assister au salon des équipements militaires de défense et de sécurité internationale (DSEI) ».

La députée démocrate, Wira Hobhouse, s’est empressée de réagir en estimant qu’il fallait « exclure l’Arabie saoudite en tant que partenaire du commerce des armes depuis longtemps, car elle les a employées pour des fins oppressives et n’a pas respecté les droits de l’homme ».

« L’invitation d’une délégation saoudienne était elle-même un soutien implicite du régime au royaume », ajouta-t-elle.

« Le Royaume-Uni est le deuxième plus grand marchand d’armement dans le monde, dont le gros de ses exportations alimente les conflits meurtriers, notamment en Arabie Saoudite », a rapporté « The Independent ».

Cependant, l’élément le plus frappant est que deux tiers des exportations d’armement du marché britannique sont destinées à la région du Moyen-Orient, où l’instabilité reste le facteur prédominant. Ce qui accroît d’ailleurs « la crise humanitaire » et coûte la vie de milles de civils surtout au Yémen.

En juin dernier, le gouvernement britannique a suspendu les nouvelles ventes d’armes à l’Arabie saoudite et ses partenaires de la coalition tels que les Émirats Arabes Unis, à la suite d’une décision de la Cour d’appel de Londres selon laquelle les licences d’équipements des armes étaient illégales.

Le tribunal a expliqué sa décision en se basant sur l’implication du royaume dans des crimes de guerre au Yémen.

Un représentant du gouvernement britannique a indiqué que « l’invitation s’inscrivait dans le cadre des relations diplomatiques entre les deux royaumes, sans pour autant signaler l’intention du Royaume-Uni d’attribuer de nouvelles licences pour un approvisionnement en armes au profit de l’Arabie saoudite dans l’avenir ».

Il reste à signaler que l’exportation des armes au Moyen-Orient représente un gain aussi économique que politique pour la Grande-Bretagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos