mercredi, décembre 1, 2021

Tunisie : 630 violations des droits de l’homme dans les prisons en une année

Une instance officielle tunisienne a annoncé, vendredi, que 630 violations des droits de l’homme avaient été enregistrées dans les prisons et les centres de détention du pays, en l’espace d’un an.

C’est ce qui ressort des déclarations de Fathi Jarray, président de l’instance tunisienne de prévention de la torture (INPT – indépendante), lors d’une intervention devant le Parlement.

« Au cours de la période comprise entre mars 2020 et mars 2021, l’instance a reçu 630 rapports concernant des violations des droits de l’homme dans les prisons et les centres de détention et de garde à vue », a déclaré Jarray.

Et d’ajouter : « Après avoir enquêté sur ces violations, l’instance a soumis 600 saisines administratives aux autorités compétentes. »

Le président de l’INPT a également précisé : « J’ai également soumis plus de 70 saisines judiciaires auprès des tribunaux des gouvernorats de Tunis, Ben Arous, Bizerte (nord) et Kasserine (centre-ouest). »

Fathi Jarray a souligné que « les conditions d’emprisonnement dans les différents centres de détention ne sont généralement pas conformes aux normes internationales, malgré les efforts déployés pour les améliorer. »

Il a également mis en garde contre « le danger de voir les agents de sécurité continuer à bénéficier de l’impunité pour leurs violations des droits des prisonniers », ajoutant que « cela a contribué à la poursuite et à la récurrence de ces violations. »

Dans un contexte connexe, Fathi Jarray a déploré « une surpopulation importante dans la plupart des unités pénitentiaires », précisant que « seuls 5 000 prisonniers disposent de lits. »

Le nombre de prisonniers en Tunisie dépasse les 25 000, répartis entre 27 prisons et 6 centres de redressement à travers le pays, selon les statistiques officielles.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos