mardi, février 7, 2023

Tunisie : Béji Caïd Essebsi appelle à modifier la Constitution

Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a appelé, mercredi, à amender la Constitution du pays, en raison de « divergences l’interprétation du texte avec certaines parties ».

C’est ce qui ressort du discours prononcé par Caïd Essebsi au Palais de Carthage à l’occasion du 63ème anniversaire de la fête de l’Indépendance de la Tunisie après une colonisation française de 75 ans.

« Nous avons une copie prête des propositions d’amendement de la Constitution », a déclaré Caïd Essebsi sans fournir plus de détails sur le contenu desdites propositions.

Le dirigeant tunisien a motivé son appel par « des divergences avec certaines parties dans l’interprétation de la Constitution, qu’il faut résoudre ».

« Selon l’Article 71 de la Constitution, le pouvoir exécutif est exercé par le président de la République et un gouvernement présidé par un Chef du gouvernement », a-t-il rappelé.

« Or, la formation du dernier gouvernement s’est faite sans consultation du président de la République, avec le consensus du chef du gouvernement et du mouvement d’Ennahdha (d’obédience islamique/68 députés sur 217) », a poursuivi le président tunisien.

En novembre dernier, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait sollicité l’approbation du Parlement pour un remaniement ministériel touchant à 13 ministères et 5 porte-feuilles de secrétaire d’Etat. Le Parlement avait alors voté à la majorité absolue pour accorder la confiance à la nouvelle équipe de Chahed.

Caïd Essebsi a affirmé « qu’il n’était pas nécessaire d’aller au Parlement (pour obtenir sa confiance) sans passer par le président ».

« C’est une violation flagrante de la Constitution », a-t-il souligné estimant que « le pouvoir exécutif est dirigé actuellement avec une seule tête ».

Expliquant les raisons d’un amendement constitutionnel, Caïd Essebsi a évoqué « le désaccord entre lui et certaines sensibilités politiques sur la lecture du texte constitutionnel concernant la référence religieuse ». Il faisait ainsi référence au mouvement d’Ennahdha qui rejette une initiative présidentielle visant à établir l’égalité dans l’héritage entre hommes et femmes.

« La Constitution est claire dans l’Article 2 et stipule expressément que la Tunisie est un Etat à caractère civil », a-t-il martelé.

Cependant, Ennahdha estime que l’initiative présidentielle est en contradiction avec l’Article 1 de la Constitution, qui stipule que la Tunisie est de religion islamique.

SourceAgences

Dernières infos

Environ 5 mille morts dans les séismes en Turquie et en Syrie

Environ 5 mille personnes ont été tuées et des...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un...

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

Plus de 50 mille migrants morts ou disparus dans le monde depuis 2014 (OIM)

Plus de 50 000 décès ont été enregistrés sur les différentes routes migratoires du monde depuis 2014, a indiqué, mercredi, l’Organisation internationale pour les...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here