samedi, juillet 2, 2022

Tunisie : La justice militaire met un journaliste en garde à vue pour des déclarations sur l’armée

Un avocat tunisien a annoncé, dimanche, que la justice militaire a décidé de placer en garde à vue le journaliste Salah Attia, en raison de ses déclarations mettant en cause l’armée tunisienne.

C’est ce qui ressort d’un post Facebook, publié par un membre de l’équipe de défense du journaliste, l’avocat Samir Ben Amor.

Samedi, Attia a déclaré à la chaîne qatarie Al-Jazeera que « le président tunisien Kaïs Saïed a demandé à l’institution militaire d’encercler le siège de l’Union générale tunisienne du travail, suite à l’appel à la grève générale lancé, jeudi, par cette dernière. »

Et le journaliste d’ajouter : « L’armée a refusé d’accéder à la demande du président, et en a informé les dirigeants de la centrale syndicale. »

L’UGTT affirme que son appel à la grève dans le secteur public, jeudi, n’est pas de nature politique, mais vise plutôt à faire aboutir des revendications sociales.

Ben Amor a déclaré : « Lors de l’audition d’Attia de la part de l’unité chargée de l’enquête, il a refusé de révéler la source de ses informations et s’est prévalu des dispositions du décret 115 de 2011 relatives à la liberté de la presse. « 

Et d’ajouter : « Le juge d’instruction du tribunal militaire a autorisé sa (Attia) mise en garde, ainsi que sa comparution devant le juge d’instruction lundi prochain. »

« Le procureur militaire a autorisé l’ouverture d’une enquête contre le journaliste Salah Attia qui est accusé d’attentat ayant pour but de changer la forme de l’Etat, d’incitation des gens à s’armer les uns contre les autres ou à provoquer le désordre, le meurtre ou le pillage sur le territoire tunisien, d’imputer à un fonctionnaire public des faits illégaux en rapport avec ses fonctions, sans en établir la véracité, d’atteinte à la dignité, à la renommée, au moral de l’armée, d’outrage à autrui à travers les réseaux publics de communication », a-t-il poursuivi.

Les autorités tunisiennes n’ont pas fait de commentaire immédiat concernant ces informations, mais elles affirment habituellement leur engagement en faveur de la liberté d’expression et d’opinion.

La Tunisie connaît une grave crise politique depuis le 25 juillet 2021, date à laquelle Saïed a imposé des mesures d’exception, notamment la destitution du gouvernement, et la nomination d’un nouveau, la dissolution du Parlement et du Conseil supérieur de la magistrature et en promulguant des lois par décrets.

Certaines parties tunisiennes considèrent ces mesures comme un « coup d’État contre la Constitution », tandis que d’autres les voient comme une « correction du cours de la révolution de 2011 », qui a renversé le président de l’époque, Zine El Abidine Ben Ali (1987-2011).

SourceAgences

Dernières infos

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution qui sera soumis à un vote...

Tunisie : L’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali remis en liberté

L'avocat tunisien et membre du Parlement dissous, Samir Dilou, a annoncé lundi que le juge d'instruction a décidé de libérer l'ancien chef du gouvernement,...

Tunisie : Le ministère de la Justice maintient les retenues sur les salaires des juges en grève

Le ministère tunisien de la Justice a annoncé, dimanche, le maintien des retenues sur les salaires des juges en grève, après que ceux-ci eurent...

Tunisie : les magistrats reconduisent leur grève pour la 4ème semaine consécutive

Les magistrats tunisiens ont reconduit, samedi, leur grève pour la quatrième semaine consécutive afin de protester contre la révocation de leurs collègues par le...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here