dimanche, février 28, 2021

Tunisie : Le Premier ministre annonce une solution définitive à la crise d’El-Kamour

Le Premier ministre tunisien, Hichem Mechichi, a annoncé, vendredi soir, qu’une solution définitive avait été trouvée à la crise d’El Kamour, dans le gouvernorat de Tataouine.

En fonction de quoi il a donc été décidé que les entreprises opérant dans le domaine de l’énergie dans la région pourront reprendre leurs activités, et ce à partir de samedi, indique le communiqué publié sur la page Facebook officielle de la présidence du Gouvernement tunisien.

Le Premier ministre tunisien a exprimé, dans ce même communiqué, ses remerciements pour les efforts importants déployés par tous les intervenants, qui ont permis de résoudre cette crise par le dialogue et la concertation, et de barrer la route à tous les appels à la violence et au chaos.

El-Kamour est une zone désertique située à environ 110 km de la ville de Tataouine, chef-lieu du gouvernorat du même nom, et constitue un point de passage pour la plupart des véhicules appartenant aux sociétés pétrolières opérant dans le désert tunisien.

La crise d’El-kamour a débuté en 2017, lorsque des protestataires qui réclamaient la création d’emplois, ont bloqué la station de pompage dans la zone d’El-Kamour avant que les forces de l’armée n’interviennent pour la rouvrir.

En juin 2017, le gouvernement tunisien avait conclu un accord avec les représentants des contestataires dans la zone d’El-Kamour. Mais les atermoiements répétés dans l’application de cet accord par le gouvernement de Youssef Chahed, qui avait pourtant signé cette entente avec les manifestants et le syndicat UGTT en 2017, ont été à l’origine du regain des tensions qui n’ont pas cessé depuis.

Le gouvernement Mechichi annonçait dès vendredi matin, dans un communiqué, qu’il avait conclu un accord en faveur du gouvernorat de Tataouine, visant à mettre définitivement fin à la crise d’El Kamour, et affirmant que les termes de cette entente seront annoncés dimanche 8 novembre.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos