jeudi, mai 6, 2021

Tunisie: les médecins du secteur public entament une grève générale de trois jours

Un syndicat tunisien a annoncé que les médecins du secteur public ont entamé lundi une grève générale de trois jours dans tout le pays.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par le Syndicat général des médecins, pharmaciens et médecins dentistes de la Santé publique (secteur public).

Ledit syndicat a déclaré que les médecins du secteur public entament une grève après « l’échec d’une réunion de négociations avec le gouvernement pour mettre en œuvre les accords antérieurs » sur des questions relatives à la titularisation des médecins contractuels et le paiement des primes liées à la pandémie.

« La grève concerne les services de santé, y compris la vaccination contre la Covid-19 et le prélèvement d’échantillons qui seront suspendus, à l’exception des services des urgences et de dialyse », a fait savoir le Syndicat général des médecins.

Il a accusé le gouvernement tunisien « d’induire en erreur l’opinion publique, de se soustraire à ses responsabilités et d’avoir échoué dans sa politique de santé publique face la pandémie du coronavirus ».

Le Syndicat a également imputé au « ministère de la Santé, la responsabilité de la gravité de la situation épidémiologique en Tunisie en raison de l’échec de sa stratégie appliquée pour faire baisser le nombre des infections à la Covid-19».

Selon un dernier bilan officiel, la Covid-19 a touché 311 743 personnes en Tunisie, dont 10 868 sont décédées, alors que 262 602 se sont rétablies.

Dans ce contexte, le secrétaire général du Syndicat des médecins, pharmaciens et médecins dentistes de la Santé publique, Noureddine Ben Abdallah, a souligné dans des déclarations accordées aux médias, que leurs revendications sont liées « à l’octroi de primes, à la titularisation des médecins contractuels dans le secteur public et au paiement des arriérés de salaire ».

Et Ben Abdallah d’ajouter, « avec la nécessité de fournir des conditions de travail décentes, particulièrement dans ce contexte sanitaire difficile ».

De son côté, le ministère tunisien de la Santé a appelé, dans un communiqué, « à lever la décision de grève, compte tenu des circonstances sanitaires urgentes, tout en poursuivant les négociations pour parvenir à un accord ».

Le ministère de tutelle a renouvelé son « respect du droit de grève comme étant un droit à valeur constitutionnelle et son engagement à poursuivre les négociations concernant les revendications du secteur ».

Le nombre de médecins du secteur public en Tunisie est d’environ 6 000, la plupart sont affiliés au Syndicat des médecins, pharmaciens et médecins dentistes de la Santé publique.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos