dimanche, janvier 24, 2021

Tunisie : Les médecins généralistes en grève en pleine pandémie

Des centaines de médecins généralistes des secteurs public et privé entament une grève de quatre jours à partir du 1er décembre 2020 et ce en protestation contre l’activation du décret gouvernemental n° 341 de 2019 fixant le cadre général des conditions des études et d’obtention des diplômes des études médicales.

Cette grève intervient dans un contexte où le pays a besoin du travail de chaque médecin pour contribuer à la lutte contre la Covid-1.

La Tunisie a enregistré jusqu’à présent 96 789 cas de contamination au Coronavirus, dont 3260 décès, et 70 851 guérisons.

Les médecins grévistes, éprouvés par la lutte contre le Coronavirus, revendiquent l’intégration des médecins généralistes dans le régime de la médecine de famille ou la clarification du statut des médecins généralistes en exercice, après l’activation de ce décret gouvernemental.

Ils ont également scandé des slogans de type  » l’armée des blouses blanches poignardée dans le dos par le ministère de la Santé », « Non à l’humiliation et à la marginalisation des médecins », ou encore « les médecins sont toujours solidaires ».

De son côté, l’Union des médecins généralistes de la santé publique qui a appelé à l’organisation de ces mouvements de protestation a fustigé le décret gouvernemental n° 341 de 2019 fixant le cadre général du régime des études et des conditions d’obtention des diplômes des études médicales, en mettant en garde contre son application, compte tenu de ses répercussions négatives sur la carrière professionnelle des médecins.

Pour Mongi Houiji, médecin généraliste, ce décret met en jeu la carrière professionnelle d’au moins 8000 médecins dans les secteurs public et privé.

Parallèlement à cette manifestation devant le siège du ministère de la Santé à Tunis, des médecins généralistes ont organisé des rassemblements devant les centres de santé publique dans plusieurs gouvernorats, où les revendications restent les mêmes.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos