mercredi, décembre 2, 2020

Tunisie: Les sit-inneurs d’El-Kamour rejettent les déclarations du Premier ministre

Les sit-inneurs d’El Kamour, dans le gouvernorat de Tataouine, dans le sud-est de la Tunisie, ont critiqué ce qu’il ont appelé « la menace » du chef du gouvernement d’appliquer la loi par la force pour empêcher toute perturbation de la production du pétrole et du phosphate.

Dans une déclaration à l’Agence Anadolu, le porte-parole du sit-in d’El Kamour, Tarek Haddad a exprimé son rejet des « menaces » du chef du gouvernement Hichem Mechichi, indiquant que les sit-inneurs continuent à revendiquer leurs droits et refusent la politique du « gros bâton ».

Il a ajouté que les habitants de Tataouine respectent l’Etat. En revanche l’Etat doit honorer ses engagements.

Plus tôt dans la journée, Mechichi a déclaré lors d’une conférence de presse tenue, ce mardi 3 novembre, que le gouvernement passera prochainement à l’application de la loi par la force, et ce, afin de réactiver la production de pétrole à Tataouine et dans d’autres sites de production. Il n’est plus question de fermer la vanne de pompage de pétrole, bloquer la circulation des trains ou autre forme de perturbation de la production du pétrole ou du phosphate.

Mechichi a affirmé que l’Etat passera à l’application de la loi par la force pour mettre un terme à la perturbation de la production du phosphate et du pétrole.

Il y a environ un mois, le gouvernement a entamé des négociations avec les sit-inneurs au siège du gouvernorat de Tataouine, dans le but de résoudre la crise d’El Kamour.

De son côté, Al Haddad a déclaré à l’agence Anadolu que les sit-inneurs ont mené de nombreuses initiatives et ateliers, en plus de plusieurs réunions avec la délégation gouvernementale chargée de négocier la mise en œuvre de l’Accord d’El Kamour. De ce fait, des progrès non négligeables ont été accomplis, selon lui.

Il a ajouté qu’ils ont présenté de nouvelles conceptions liées au recrutement de 1500 personnes dans les compagnies pétrolières. Les protestataires s’attendent, selon lui, à la mise en œuvre de cet accord, pas à la politique de menace ou du recours à la force.

Le 17 juillet, des manifestants dans le gouvernorat de Tataouine ont fermé la station de pompage de pétrole et de gaz dans la région d’El Kamour. C’est à travers cette station qu’est acheminée la production de l’ensemble des puits de pétrole et de gaz du désert vers les autres stations du gouvernorat de Gabès et la ville d’Esskhira Sfax.

Les protestataires revendiquent depuis plusieurs jours le parachèvement de l’embauche par les compagnies pétrolières de 1.500 personnes ainsi que 500 autres par la société d’environnement et d’horticulture (spécialisée dans la plantation des entrées des villes), ainsi que l’allocation, annuellement, de fonds d’un montant de 80 millions de dinars (28 millions USD), destinés au développement du gouvernorat.

Selon les chiffres officiels, les champs pétrolifères et gaziers de la région de Tataouine représentent 40% de la production pétrolière tunisienne et 20% de la production gazière du pays.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Les Émirats arabes unis critiqués après avoir interdit aux citoyens de 13 pays y...

Les réactions se sont enchaînées, sur les réseaux sociaux, pour commenter et dénoncer les décisions que les Émirats arabes unis (EAU) avaient annoncées, privant...

Vidéo : «Des chasseurs russes accompagnent les manœuvres des milices de Haftar»

Le site américain spécialisé dans les affaires militaires et celles de la défense, The Driver, a souligné que «des chasseurs russes paraissaient dans le...

Vol historique israélien à destination de Dubaï via le trafic aérien saoudien

Le premier vol cargo de la compagnie aérienne israélienne a décollé, mardi, à destination des Émirats arabes unis (ÉAU) via le trafic aérien saoudien. L’avion...

Le Qatar renouvelle son soutien à un Etat Palestinien avec Jérusalem pour capitale

Mardi, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed bin Abderrahmane Al Thani, a renouvelé le soutien de son pays aux Palestiniens et a...

Quatre morts dont un bébé, tués par un « conducteur fou » en Allemagne

Une voiture a percuté mardi des passants dans une zone piétonne à Trèves, en Allemagne, faisant quatre morts et une quinzaine de blessés. Le...