samedi, juillet 2, 2022

Tunisie : L’Union générale tunisienne du travail refuse de participer au dialogue proposé par Saïed

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT – la plus importante organisation syndicale) a annoncé, lundi, son refus de participer au dialogue national convoqué par le président du pays, Kaïs Saïed.

Après une réunion de son organe administratif (la plus haute instance), la centrale syndicale a affirmé dans une déclaration finale qu’elle refusait de participer au dialogue « sous la forme annoncée dans le décret (présidentiel) ».

Le syndicat a estimé que le dialogue convoqué par le président Saïed sous la forme prévue dans le décret n 30-2022, publié vendredi dernier, « n’est pas à même de sortir le pays de sa crise. »

Saïed avait annoncé, vendredi, la création d’une commission chargée de préparer un projet de révision de la Constitution pour une « nouvelle République » et ce, à travers un « dialogue national » excluant les partis politiques.

L’UGTT a souligné que la création de la commission nationale consultative pour une nouvelle République « ne découle pas d’une consultation ou d’un accord préalable et ne répond pas aux aspirations du pays. »

Le syndicat a, dans le même temps, exprimé son refus de « revenir à la situation antérieure au 25 juillet 2021 ».

La Tunisie traverse une grave crise politique depuis cette date, lorsque Saïed a entrepris d’imposer des mesures d’exception, notamment la destitution du gouvernement, la dissolution du Parlement et du Conseil supérieur de la magistrature, la promulgation de lois par décrets et la tenue d’élections législatives anticipées au 17 décembre.

Saïed a également décidé d’organiser un référendum sur les amendements constitutionnels en préparation pour le 25 juillet, et s’est octroyé le droit de nommer trois des sept membres de la commission électorale, dont son président.

Certains acteurs de la scène politique tunisienne considèrent ces mesures comme un « coup d’État contre la Constitution », tandis que d’autres forces y voient une « correction du cours de la révolution de 2011 », qui avait renversé le régime du président de l’époque, Zine El Abidine Ben Ali (1987-2011).

Saïed affirme quant à lui que ces mesures ont été prises « dans le cadre de la Constitution », pour protéger le pays d’un danger imminent.

SourceAgences

Dernières infos

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution qui sera soumis à un vote...

Tunisie : L’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali remis en liberté

L'avocat tunisien et membre du Parlement dissous, Samir Dilou, a annoncé lundi que le juge d'instruction a décidé de libérer l'ancien chef du gouvernement,...

Tunisie : Le ministère de la Justice maintient les retenues sur les salaires des juges en grève

Le ministère tunisien de la Justice a annoncé, dimanche, le maintien des retenues sur les salaires des juges en grève, après que ceux-ci eurent...

Tunisie : les magistrats reconduisent leur grève pour la 4ème semaine consécutive

Les magistrats tunisiens ont reconduit, samedi, leur grève pour la quatrième semaine consécutive afin de protester contre la révocation de leurs collègues par le...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here