samedi, juillet 2, 2022

Tunisie : Quatre mois de prison pour un journaliste qui a critiqué le président

Courrier arabe

En Tunisie, un tribunal militaire a condamné, vendredi, un journaliste de télévision «à quatre mois de prison pour offense envers le chef de l’État», après avoir critiqué certaines décisions annoncées par le président Kaïs Saïed, avait déclaré son avocat.

L’avocat Samir Ben Amor a signalé : « Ameur Ayad, présentateur de la chaîne Zitouna TV, restera en liberté en attendant une décision sur le recours qu’il a déposé auprès de la Cour d’appel».

Il ajouta : «Ameur Ayad est poursuivi depuis octobre 2021 par le tribunal militaire de Tunis après la diffusion d’une émission lors de laquelle s’en était pris au président Kaïs Saïed et aux décisions que ce dernier avait annoncées».

Les critiques d’Ameur Ayad

Lorsqu’il était en direct, Ameur Ayad avait critiqué la nomination de Najla Bouden, première femme à prendre la tête du gouvernement en Tunisie. L’émission ce jour-là avait invité Abdellatif al-Aloui, membre du parti Coalition pour la Dignité.

Ameur Ayad avait déclaré : «Elle ne sera qu’un serviteur du Sultan (Kaïs Saïed) et un exécutant de ses ordres», estimant que «le président (un populiste), n’avait pas réussi à dompter un homme pour occuper ce poste».

«À cause de ses propos, il fut aussitôt interpellé, poursuivi par la justice militaire et condamné à trois mois de prison, avant de faire appel pour être libéré deux mois plus tard», avait souligné son avocat.

Ameur Ayad commente la décision du tribunal

Ameur Ayad a commenté sur sa page : «Aujourd’hui nous avons été honorés, en étant condamnés par un tribunal militaire, à 4 mois de prison».

Il signala que «ce même tribunal avait condamné, son ami, le député Abdellatif Aloui à trois mois de prison».

Il estima que cette condamnation était un certificat d’honneur attribué par le putsch, pour témoigner de son combat mené au service de la démocratie et de la liberté d’expression.

Dans ce contexte, il est à noter que des ONG locales et internationales dénoncent les poursuites judiciaires engagées par des tribunaux militaires, contre les civils. Elles estiment que «ces mesures se sont intensifiées depuis le 25 juillet 2021, date où le président Kaïs Saïed avait imposé les mesures exceptionnelles au pays».

Dernières infos

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution qui sera soumis à un vote...

Tunisie : L’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali remis en liberté

L'avocat tunisien et membre du Parlement dissous, Samir Dilou, a annoncé lundi que le juge d'instruction a décidé de libérer l'ancien chef du gouvernement,...

Tunisie : Le ministère de la Justice maintient les retenues sur les salaires des juges en grève

Le ministère tunisien de la Justice a annoncé, dimanche, le maintien des retenues sur les salaires des juges en grève, après que ceux-ci eurent...

Tunisie : les magistrats reconduisent leur grève pour la 4ème semaine consécutive

Les magistrats tunisiens ont reconduit, samedi, leur grève pour la quatrième semaine consécutive afin de protester contre la révocation de leurs collègues par le...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here