dimanche, août 1, 2021

Tunisie : reprise des manifestations à Tataouine pour réclamer des emplois

Les manifestations pour réclamer des emplois se sont renouvelées dans la ville de Tataouine, chef-lieu du gouvernorat du même nom, dans le sud-est de la Tunisie.

Des dizaines de personnes ont participé à une marche à l’initiative de la « Coordination du sit-in d’El-Kamour », et ont arpenté les différentes artères de Tataouine, avant de se rendre au sit-in organisé devant le siège du gouvernorat (le siège du gouvernement local), selon des témoins oculaires.

Les témoins ont rapporté au correspondant de l’Agence Anadolu, que les forces de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants rassemblés près du siège du gouvernorat.

Hamza Charfan, l’un des manifestants, a déclaré à l’Agence Anadolu par téléphone, « Nous nous sommes rendus à un sit-in devant le siège du gouvernorat de Tataouine pour exiger la mise en oeuvre complète des termes de l’accord d’El-Kamour, mais les forces de sécurité nous ont empêchés en tirant des bombes lacrymogènes ».

« Il y a maintenant (jusqu’à 14h00 GMT) des échauffourées entre les manifestants et les forces de sécurité dans les alentours du siège du gouvernorat de Tataouine », a ajouté Charfan.

Les manifestants ont lancé des slogans appelant à l’application complète des termes de l’accord, et au limogeage du gouverneur de Tataouine.

Les protestations se sont renouvelées dans le gouvernorat de Tataouine, pour faire pression sur le gouvernement afin qu’il applique l’accord d’« El-Kamour » conclu entre les deux parties.

Le 17 novembre dernier, le gouvernement avait annoncé qu’un accord définitif avait été conclu avec les sit-inneurs de la région pétrolière d’El-Kamour, après des protestations exigeant la création d’emplois dans cette localité du gouvernorat de Tataouine.

L’accord prévoit le recrutement de 250 jeunes d’El-Kamour dans les compagnies pétrolières opérant dans cette région riche en réserves de pétrole et de gaz.

Il stipule le financement d’un fonds d’investissement pour un montant de 80 millions de dinars (30 millions de dollars) et de projets pour les jeunes de la région d’El-Kamour.

Selon les chiffres officiels, les champs pétrolifères et gaziers de la région de Tataouine représentent 40% de la production pétrolière tunisienne et 20% de la production gazière du pays.

Dans des déclarations accordées à la presse à la mi-février dernier, le chef du gouvernement Hichem Mechichi a déclaré que son gouvernement « est attaché à remplir ses engagements concernant l’accord d’El-Kamour ».

La Tunisie est en proie à des difficultés économiques exacerbées par les répercussions de la pandémie de la Covid-19.

Le pays vit depuis un certain temps au rythme de manifestations contre la détérioration des conditions économiques et l’augmentation du chômage dans le pays qui compte près de 11,8 millions d’habitants.

L’Institut national des statistiques (INS/gouvernemental) avait indiqué que le taux de chômage en Tunisie est passé à 17,4% au quatrième trimestre 2020.

Le nombre de chômeurs estimé pour le quatrième trimestre 2020 s’établit à 725 100 du total de la population active, contre une moyenne de 676 600 chômeurs pour le troisième trimestre 2020, précise l’INS dans son Enquête nationale sur la population et l’emploi pour le quatrième trimestre de l’année 2020.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos