mardi, janvier 26, 2021

Un accord égypto-jordano-irakien prônant le règlement politique en Libye et en Syrie

L’Égypte, la Jordanie et l’Irak ont convenu, mardi, de continuer à soutenir les efforts en vue d’un règlement politique en Syrie et en Libye et de résoudre la Cause palestinienne.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse conjointe tenue au Caire, par les ministres des Affaires étrangères de l’Égypte, Sameh Chokri, de la Jordanie Ayman Safadi, et de l’Irak, Fouad Hussein.

Lors de cette conférence diffusée à la télévision égyptienne, Chokri a déclaré que « les discussions tripartites ont porté sur l’évolution de la Cause palestinienne, la situation en Syrie et en Libye, et l’importance de trouver des issues politiques qui permettraient à ces pays de retrouver leur stabilité, de préserver leur souveraineté et d’éradiquer la menace terroriste qui les frappe ».

Le ministre égyptien a indiqué qu’il avait informé ses homologues irakien et jordanien de l’évolution de la question du Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (dont les négociations sont bloquées depuis des mois).

À son tour, le ministre Fouad Hussein a passé en revue les défis liés à la sécurité hydrique de l’Irak.

Tandis que le ministre Safadi a souligné que la Cause palestinienne restera au centre des préoccupations de la région.

Il a ajouté que la sécurité de l’eau est une partie intégrante de la sécurité arabe, en réitérant le soutien de son pays à l’Égypte concernant le dossier du «Barrage de la Renaissance».

Il est à noter que les négociations sur le «Barrage de la Renaissance» entre l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie sont bloquées depuis plusieurs mois.

L’Union africaine a, pour sa part, organisé un mini-sommet en juillet dernier, avec la participation des trois pays concernés. Le sommet a abouti à un nouvel appel à de nouvelles négociations tripartites.

Et le « mécanisme de coordination tripartite » a été convenu entre les dirigeants égyptien, irakien et jordanien lors d’une réunion tenue au Caire en mars 2019.

Le « mécanisme de coordination tripartite » a été convenu entre les dirigeants égyptien, irakien et jordanien lors d’une réunion tenue au Caire en mars 2019.

Dans le cadre de ce mécanisme, qui vise à coordonner les positions des trois pays sur les questions régionales et locales, deux sommets se sont tenus entre les dirigeants de ces pays aux États-Unis en septembre 2019 et dans la capitale jordanienne Amman en août dernier.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos