5.9 C
New York
mardi, mars 5, 2024

Buy now

spot_img

Un centre de recherches émirati révèle le projet stratégique saoudien de défier Erdogan

courrier arabe

D’après le site Middle East Eye (MEE), « l’Arabie saoudite a conçu un plan stratégique visant à nuire au gouvernement du président turc Recep Tayyip Erdogan ».

Le prince saoudien héritier Mohamed Ben Salmane a décidé qu’il était « très patient » avec le président turc Erdogan, après l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, et a souligné que le plan était détaillé dans un rapport confidentiel basé sur des sources de renseignements secrets préparé par son allié, les Émirats Arabes Unis.

Le MEE signale que « ce document fait partie d’une série mensuelle, éditée par les « Emirates Policy Center », un centre de recherches étroitement lié au gouvernement émirati et aux services de sécurité ».

Le rapport intitulé « Rapport mensuel sur l’Arabie saoudite, n°24, mai 2019 » est destiné seulement aux hauts dirigeants émiratis. Il ne s’affiche pas sur le site web du Centre.

Par ailleurs, le rapport révèle que « des ordres ont été donnés, en mai à Riyad, pour entamer la mise en oeuvre de ce plan, qui tend à confronter le gouvernement d’Erdogan en mobilisant tous les moyens possibles pour exercer une pression sur lui, l’affaiblir et le tenir occupé avec ses problèmes internes, espérant ainsi qu’il soit renversé par l’opposition ou occupé d’une série indéterminée de crises, voire le pousser à commettre des erreurs qui seront mises en lumière par les médias ».

Restriction d’influences

Les mêmes sources indiquent que « l’objectif du royaume saoudien est de restreindre l’influence  régionale d’Erdogan et de la Turquie. Il tentera de cibler l’économie turque, de réduire progressivement les investissements saoudiens et le nombre de touristes saoudiens qui se rendent en Turquie, ainsi que la réduction des importations des produits turcs. Et le plus important est de minimiser le rôle régional du pays dans les questions islamiques ».

Ces décisions servent à faire face à la Turquie suite au meurtre du Khashoggi par une équipe d’agents saoudiens dans le Consulat d’Istanbul.

« Ce faisant, Erdogan est allé très loin dans sa compagne salissant la réputation du royaume saoudien, en particulier celle de Ben Salmane, en se servant de l’affaire du journaliste Khashoggi de la manière la plus honteuse qu’elle soit », ajoute le rapport.

Cependant, l’Arabie saoudite conclut qu’ « Erdogan a échoué dans ses efforts à politiser et à  internationaliser cette affaire et qu’il est grand temps de se préparer pour une riposte ».

Les pressions perpétuent

Le MEE estime que « le premier signe du lancement de la compagne contre Erdogan, détaillé dans le rapport des EAU, a été mis en avant la semaine dernière ».

« Les autorités saoudiennes ont interdit 80 camions turcs chargés de textile et de produits chimiques d’accéder au royaume à travers le port de Douba. En outre, 300 conteneurs de fruits et de légumes provenant de Turquie ont été saisis dans le port de Djeddah », selon un responsable turc attestant au site en anonyme.

Les données officielles du ministre turc du Tourisme montrent que « le nombre de touristes saoudiens ayant visité la Turquie au cours du premier semestre de l’année en cours a chuté de 15%. Il est passé de 276 000 visiteurs à 234 000 ».

Il convient d’ajouter que le roi Salmane a accepté « sans hésitation » la recommandation d’un comité consultatif interdisant d’envoyer une invitation officielle à Erdogan pour assister au sommet de l’Organisation de la coopération islamique tenu au plus haut niveau à la Mecque,  signe que les dirigeants saoudiens ont rompu leurs liens avec Erdogan et ont commencé à le considérer comme un ennemi.

Notant qu’à la lumière de ces coulisses, le gouvernement turc en est conscient et affirme être certain que les Saoudiens ne changeront pas d’attitude envers la Turquie malgré les efforts considérables du royaume qui tentent à la punir de sa position dans l’affaire de Khashorggi.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici