samedi, juin 12, 2021

Un colon israélien blessé dans sa voiture touchée par un missile antichar

Un colon israélien, blessé dans une attaque visant sa voiture avec un missile antichar lancé depuis la bande de Gaza, a été transporté à l’hôpital.

« Il y a peu de temps, des tirs antichars ont été lancés depuis le nord de la bande de Gaza vers un véhicule civil au nord de la zone d’Otef (adjacente à la bande) », a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué.

« En conséquence, un citoyen qui était à bord de sa voiture a été légèrement blessé et il a été transporté à l’hôpital pour y être soigné », ajoute la même source.

L’armée a appelé les Israéliens à répondre à ses instructions et à s’abstenir de pénétrer dans les zones et les axes interdits.

Plus tôt lundi, l’armée a fermé un certain nombre de routes principales dans les colonies de la bande de Gaza en prévision d’éventuelles attaques aux missiles.

Ces mesures interviennent alors que les factions palestiniennes ont lancé des rafales de roquettes ce soir vers Israël.

Dans un communiqué parvenu à l’Agence Anadolu, l’armée israélienne a indiqué qu’il s’agit d’un suivi des alertes dans la région de Jérusalem et ses environs, signalant le lancement de 7 roquettes depuis la bande de Gaza, dont un a été intercepté par Iron Dome (le système anti-missile).

L’armée a également annoncé, dans un autre communiqué, que des roquettes avaient été tirées sur Ashkelon, Sderot et la bande de Gaza.

Plus tôt lundi, la « Chambre commune des factions de résistance palestinienne » dans la bande de Gaza, en Israël, a accordé un ultimatum à Israël jusqu’à lundi soir pour le retrait de ses soldats de la mosquée Al-Aqsa et du quartier « Sheikh Jarrah » à Jérusalem occupée et la libération des détenus.

Lundi matin, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa, utilisant des balles en caoutchouc, des bombes assourdissantes et des gaz lacrymogènes, avant de se retirer, faisant plus de 305 blessés parmi les Palestiniens, y compris les ambulanciers, selon le Croissant-Rouge palestinien.

Depuis le début du Ramadan, la ville de Jérusalem a été le théâtre d’attaques perpétrées par les forces de police et des colons israéliens dans la région de «Bab al-Amoud», le quartier de «Sheikh Jarrah» et à proximité de la mosquée Al-Aqsa.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos