lundi, octobre 25, 2021

Un soldat français tué dans une opération de maintenance au Mali

Un militaire français de l’opération Barkhane a été tué « à la suite d’un accident lors d’une opération de maintenance à Tombouctou au Mali », a annoncé mercredi matin la ministre des Armées Florence Parly.

La victime, le maréchal Adrien Quélin, était « mécanicien au sein du groupement tactique » et « effectuait une opération de maintenance sur un camion » au moment du drame.

Selon l’état-major des armées, qui s’exprime dans un communiqué de presse, le soldat français a été « grièvement blessé par la bascule de la cabine de ce camion alors qu’il travaillait sur le moteur du véhicule ».

« Malgré la prise en charge immédiate par les secours sur place, il n’a pas pu être réanimé » et « est décédé des suites de ses blessures », poursuit le communiqué.

Une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur les circonstances de cet accident.

« Je salue son engagement et m’incline devant sa mémoire » a poursuivi sa part écrit Florence Parly sur les réseaux sociaux, assurant que ses « pensées vont à sa famille, ses proches et frères d’armes ».

Ce nouveau décès, porte à 53, le nombre de soldats français tués au Sahel depuis le déploiement des opérations Serval puis Barkhane en 2013.

Cet incident intervient alors que la France a décidé d’alléger l’effectif de la force Barkhane de plus de 5000 actuellement à 2500-3000 en 2023.

Mardi, la France a commencé à quitter sa base à Kidal, au nord du pays.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos