jeudi, décembre 3, 2020

Une ambassade émiratie bientôt en Israël et Netanyahou s’oppose toujours à la vente des F-35 à Abu Dhabi

Courrier arabe

Un haut responsable émirati a déclaré, vendredi, que son pays prévoyait d’ouvrir une embrassade à Israël, d’ici 3 à 5 mois, au moment où le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a nié avoir laissé les États-Unis vendre des chasseurs F-35 aux Emirats arabes unis (EAU).

Le journal israélien, Israel Hayom, déclara qu’un responsable au ministère émirati des Affaires étrangères signala : «Je pense que les Israéliens seront capables d’obtenir des visas pour partir aux EAU, depuis une ambassade émiratie, qui ouvrira ses portes d’ici 3 ou 5 mois».

«Le responsable émirati affirma qu’Abu Dhabi étudiait également l’ouverture d’un consulat qui sera annexé à l’embrassade à Israël, à Haïfa ou à al-Nasra pour être à la disposition de la population», indiqua le journal.

«Nous nous attendons à un accord de paix avec Israël, mais la paix s’effectue d’abord avec les Israéliens, et il est très important pour nous d’être disponibles auprès des habitants arabes en Israël», ajouta le journal, selon la source.

Il nota dans cette optique que «le MAE israélien avait annoncé que des responsables des deux côtés avaient discuté l’ouverture d’ambassades en Israël et aux EAU, lors des rencontres tenues à Abu Dhabi avec la participation de responsables américains», sans évoquer plus de détails.

Israël s’oppose à la vente des F-35

Dans un contexte lié, le bureau du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, a nié une nouvelle fois, vendredi, les rumeurs divulguées au sujet de l’approbation de la vente des chasseurs F-35 aux EAU.

Le comité officiel de diffusion a transmis un communiqué du bureau de Netanyahou, signalant : «Répéter des mensonges ne fait pas d’eux une vérité».

Il ajouta : «Lors des discussions tenues entre Israël et les États-Unis et qui ont mené à une percée historique avec les EAU, le 13 août dernier, Netanyahou n’a approuvé à aucun moment son accord pour vendre des armes développées à Abu Dhabi».

Rappelons toutefois, que la vente des chasseurs F-35 se présente au centre d’un accord de vente d’armes développées que les Américains avaient conclu avec les Emiratis.

L’accord inclus également des drones, des avions de type EA-18G Growler et des avions électroniques de guerre, qui permettent de mener des attaques secrètes en brouillant les défenses de l’ennemi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’Allemagne livre un navire de guerre sophistiqué à Israël

L'armée israélienne a annoncé, jeudi, qu'elle avait reçu un navire de guerre de classe "Sa'ar VI", le premier d'une flotte de 4 navires qu'Israël avait...

Al-Jazeera : «Une résolution à la crise du Golfe est attendue les heures à venir»

La chaîne informationnelle, Al-Jazeera, a indiqué, hier mercredi, que «les heures à venir pourraient apporter une résolution à la crise du Golfe», signalant que...

10 bases militaires et 20 mille combattants entre forces étrangères et mercenaires en Libye...

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye a mis en garde mercredi contre les répercussions négatives découlant de la présence de 10 bases militaires et...

L’émir du Qatar et Kushner discutent des développements au Moyen-Orient

L'émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, a discuté, mercredi, avec Jared Kushner, gendre et Conseiller du président américain Donald Trump, des derniers...

Libye : Accord sur un mécanisme de vote pour élire le chef du gouvernement...

Les participants au Forum de dialogue politique libyen ont convenu, mercredi, d’adopter un mécanisme de vote pour convenir des critères de candidature pour le...