mardi, décembre 1, 2020

Yémen : deux députés demandent des explications sur la présence des troupes armées déployées par les Emirats arabes unis à Socotra

Courrier arabe

Au Yémen, deux députés ont demandé au gouvernement de leur pays de présenter des explications sur la présence des troupes armées déployées par les Emirats arabes unis (EAU) et le conseil transitionnel du sud, dans l’archipel de Socotra, au moment où les personnalités de Socotra ont proclamé leur retrait.

Deux des membres du parlement yéménite ont demandé au Premier ministre, Mouin Abdelmalik, de répondre à des questions concernant les mesures entreprises par les EAU à Socotra.

Les deux députés, Ali al-Mamri et Ali Achal ont envoyé une lettre au parlement, proclamant une réponse écrite de la part du Premier ministre «au sujet des deux camps militaires installés par les EAU dans les parties est et ouest de l’île».

La lettre signala : «Une compagnie aérienne émiratie a envoyé 6 vols vers Socotra, à leurs bords des étrangers de différentes nationalités», n’excluant pas la probabilité «qu’ils pouvaient être des officiers militaires ramenés vers l’île sans visas officielles».

Elle souligna également que «des investisseurs émiratis s’étaient emparés de larges terres et de réserves naturelles dans l’île, et qu’une filiale de communication émiratie avait installé 7 tours de communication», proclamant des réponses «pour savoir à quel point le gouvernement yéménite est informé par ces mesures».

Socotra ne veut plus d’eux

Samedi soir, lors d’une réunion, les personnalités de Socotra ont signalé que «les troupes déployées par les EAU avaient causé des tensions et des troubles», insistant sur le fait qu’il était important «de les renvoyer d’où ils viennent, d’annuler les points de contrôle récents qu’ils gèrent et d’attribuer le contrôle des points fixes aux soldats originaires de l’île».

Ils ont dénoncé «le terrorisme armé pratiqué par les troupes lors des manifestations et les mouvements de protestation, après que des hommes armés avaient ouvert le feu contre la population, faisant plusieurs blessés graves.

Rappelons toutefois que précédemment le cheikh des tribus de l’archipel de Socotra, Issa Salem Ben Yakout, avait accusé Riyad et Abu Dhabi d’«avoir détruit les sites rares de la région pour y construire des camps militaires», dénonçant «le silence international».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Pompeo au Sultanat d’Oman pour discuter des derniers développements régionaux

Le sultan d'Oman, Haïtham ben Tarik, a discuté avec le Secrétaire d'État américain Mike Pompeo des derniers développements dans la région, rapporte l'agence de presse omanaise...

Libye : Invalides des milices de Haftar protestent contre la négligence des autorités

En Libye, un groupe d’invalides, des anciens combattants des milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, a protesté, dimanche, contre la dégradation de...

Émirats arabes unis : La plus grande entreprise de bâtiment se déclare officiellement en...

La société de construction qui a contribué à la construction du plus haut bâtiment du monde aux Émirats arabes unis, Arabtec Holding, a officiellement annoncé...

L’armée Azerbaïdjanaise entre à Lachin conformément à l’accord avec l’Arménie

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé, lundi, l’entrée des forces armées azerbaïdjanaises dans la province de Lachin, après 28 ans d’occupation arménienne, suite à...

L’arme utilisée pour tuer le scientifique iranien a été fabriquée en Israël, selon Press...

L’arme ayant servi à tuer le scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh près de Téhéran a été fabriquée en Israël, a rapporté lundi la chaîne de télévision...