samedi, mai 21, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Yémen : Les Houthis élargissent leur champ de tir vers les terres saoudiennes et émiraties

Courrier arabe

Aujourd’hui dimanche, le porte-parole du groupe yéménite des Houthis, le colonel «Yahia Sarie» a annoncé l’élargissement des champs de cibles du groupes, parlant de positions vitales au sein du territoire de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis.

«Yahia Sarie» indiqua, lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, que «le groupe avait divisé sa liste de cible en trois niveaux», affirmant avoir les coordonnées de «6 cibles sensibles en Arabie saoudite, et 3 aux EAU».

Il déclara: «Les Houthis répondrons à toute attaque menée par les forces militaires de la coalition émirato-saoudienne au Yémen… Chaque opération aura la réponse qui ira avec sa taille et ses conséquences», en soulignant que son groupe avait ajouté une nouvelle stratégie «les frappes surprises» avait-il annoncé.

De suite, «Sarie» a averti les parties étrangères, de tenter de soutenir la coalition émirato-saoudienne, qui pille les richesses yéménites, a promis qu’à partir de 2020, le groupe des Houthis renforcera ses réserves en armes stratégiques, pour répondre de la manière qui se doit, «aux forces d’occupation».

Rappelons que le groupe des Houthis est en guerre ouverte avec l’Arabie saoudite et les EAU, depuis 2015, l’année où ses deux pays avaient décidé d’intervenir au Yémen au profit du gouvernement de «Hadi Mansour Abed Rabou».

Cinq années d’intervention militaire, qui a détruit le pays et causé la pire crise humanitaire au monde, avec deux tiers de la population, dépendant des aides humanitaires pour vivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos