22.2 C
New York
mardi, avril 16, 2024

Buy now

spot_img

112 noms dans une liste de détenus d’opinion en Arabie saoudite

Courrier arabe

Le célèbre compte Twitter des détenus d’opinion a publié une liste, mise à jour, portant les noms, que des sources proches avaient pu obtenir, concernant les détenus d’opinions dans les prisons saoudiennes.

Le compte a expliqué que «la liste comprenait les noms des personnes détenues durant la période allant de septembre 2017 au 12 juin 2019», notant que les 112 noms saisis dans la liste indiquaient des personnalités célèbres dans le monde arabe et islamique.

L’un des principaux détenus cité est le prédicateur «Salmane Al-Odah», enfermé dans une cellule individuelle depuis son arrestation le 10 septembre 2017, après avoir été accusé de 37 crimes par le tribunal de Riyadh.

Le compte a également signalé que suite à la compagne d’arrestation menée par les autorités saoudiennes durant les deux dernières années, des centaines de détenus dont 150 Palestiniens ont été interpellés «sans que personne, à ce jour ne sache que sont-ils devenus, ou même s’ils sont toujours en vie».

Notant que la compagne lancée par le prince héritier, Mohamed Ben Salmane, a ciblé des centaines de ses opposants entre activistes, militants et journalistes, en Arabie saoudite, là où la liberté d’expression est cher payée.

Sachant que, selon plusieurs rapports humanitaires internationaux, les détenus dans les prisons saoudiennes subissent la torture, l’isolement, et la tyrannie, une série de violations physiques et morales traumatisante, nombreux sont ceux qui furent affectés par les atrocités vécus et furent libérés dans un état psychique instable.

Et alors que les cris humanitaires s’élèvent pour enquêter sur de tels actes afin d’identifier les responsables et de libérer les victimes, les autorités saoudiennes, qui nient toutes version du genre, refusent de recevoir les observateurs humanitaires et s’opposent à toutes les propositions internationales dans ce sujet.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

1 COMMENTAIRE

  1. […] «Awad al-Qarni» l’un des chefs du mouvement islamiste «Sahwa», fut interpellé en 2017, avec «Salman al-Odah» et «Ali al-Omari», ainsi que des centaines de partisans du mouvement, par ordre du prince héritier saoudien «Mohamed ben Salmane», qui avait promis d’anéantir le mouvement islamiste, étendu au pays depuis 30 ans. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici