vendredi, mai 27, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

300 migrants secourus par les garde-côtes italiens en Méditerranée

Quelque 300 migrants tentant de rejoindre l’Europe ont été secourus par des unités des garde-côtes italiens alors qu’ils se trouvaient sur un bateau surchargé en Méditerranée.

Les migrants ont été secourus lors d’une opération de nuit au large de l’île de Lampedusa, au sud de l’Italie, selon un communiqué des garde-côtes italiens.

Au total, 296 migrants, dont huit enfants et 14 femmes, ont été secourus lors de l’opération menée dans la nuit de mercredi à jeudi, ajoute le communiqué.

Une ONG lance un appel à l’aide

L’ONG allemande Sea-Watch International a indiqué que son navire de sauvetage, Sea Watch 4, compte 463 personnes à son bord et a grand besoin d’un port où il puisse se mettre à l’abri.

« Une tempête arrive, la situation sur le #SeaWatch4 est critique. Une grande partie des 463 personnes secourues à bord sont déjà en mer depuis plus d’une semaine. Elles sont exposées à la pluie et au vent sur le pont », a déclaré l’ONG sur Twitter.

Et d’insister : « Ils ont besoin de protection et ont le droit de débarquer dans un port où ils seront en sécurité ! Maintenant ! »

L’ONG a déclaré que la situation sur le navire de sauvetage « est de plus en plus intenable. »

« Ces personnes ont vu leurs droits bafoués depuis bien trop longtemps. Nous ne demandons pas de faveur ici, c’est le droit de ces personnes de débarquer ! Ne tardez pas davantage, il est temps que le navire puisse rejoindre un port ! », a-t-elle ajouté.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos