lundi, mars 1, 2021

360 millions de dollars, une subvention qatarie pour soutenir la bande de Gaza

L’émir du Qatar, Tamim bin Hamad Al Thani, a donné des instructions pour allouer une subvention financière de 360 ​​millions de dollars dans le but de soutenir la bande de Gaza. La somme sera déboursée tout au long de l’année 2021, selon l’agence officielle de presse du Qatar (QNA).

L’agence a indiqué ce dimanche que « la subvention financière sera allouée à partir du mois de janvier 2021 et sera étalée sur une année complète ».

Elle a expliqué que la subvention s’inscrit « dans le cadre du soutien indéfectible du Qatar au peuple palestinien assiégé à Gaza ».

La même source a précisé que « la subvention sera distribuée pour inclure les salaires des employés, fournir l’aide financière aux familles pauvres et exploiter des centrales électriques », afin d’atténuer la dégradation de la situation humanitaire et les conditions de vie difficiles.

Une source palestinienne bien informée a déclaré à l’Agence Anadolu que le chef du comité qatari pour la reconstruction de Gaza, Mohamed Al-Emadi, arrivera ce dimanche soir dans la bande de Gaza, avec le premier versement de la subvention, estimé à 30 millions de dollars.

Dans la journée du 10 janvier dernier, le dirigeant du Hamas Ismail Haniyeh a discuté avec l’émir du Qatar d’un certain nombre de questions régionales et internationales d’intérêt commun dans la capitale, Doha.

Le comité, affilié au ministère des Affaires étrangères du Qatar, met en œuvre des dizaines de projets vitaux et importants dans la bande de Gaza, ainsi que la distribution d’une aide financière « mensuelle » destinée à aider les pauvres.

À Gaza, plus de deux millions de Palestiniens vivent une situation économique et des conditions de vie extrêmement précaires, en raison du blocus israélien imposé depuis 2006.

Le nombre de chômeurs dans le secteur est d’environ 232 000, selon le Bureau central palestinien des statistiques. Selon des données non-officielles, ce chiffre grimperait à plus de 300 000, si on ajoute les autres catégories de chômeurs, non-incluses dans l’indice du chômage.

La moitié de la population de Gaza souffre également de pauvreté, selon un sondage, publié fin janvier 2020, de l’Euro-Mediterranean Human Rights Monitor (organisation de défense des droits de l’homme basée à Genève).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos