20.6 C
New York
mardi, juin 25, 2024

Buy now

spot_img

Abdel Fattah al-Sissi dénonce les violations du consensus de Berlin sur la Libye

Enregistré à Berlin, le consensus sur la Libye a été violé par plusieurs «parties régionales», a constaté le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, intervenant samedi au Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie.

Le dossier libyen se trouvera au centre du 33e sommet de l’Union africaine (UA), les 9 et 10 février à Addis-Abeba, anticipé samedi par une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA au cours duquel le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui assure à présent la présidence tournante de l’organisation continentale a regretté que «certaines parties» aient violé le consensus sur la Libye, enregistré à Berlin.

L’Union africaine s’exprime sur «la livraison d’armes et le recrutement de mercenaires» en Libye

«Malheureusement, le consensus international que nous avons observé à Berlin a été violé par des parties régionales bien connues qui n’ont cessé de violer l’embargo sur les livraisons d’armes et ont poursuivi l’importation de milliers de mercenaires, devenus des machines d’extermination de gens», s’est indigné le chef de l’État égyptien.

Conférence de Berlin

Le 19 janvier, Berlin a accueilli une conférence internationale sur la Libye avec la participation de plusieurs pays comme la Turquie et l’Égypte, ainsi que l’UE et l’Onu. Fayez el-Sarraj, chef du gouvernement d’union nationale (GNA), et Khalifa Haftar, commandant de l’Armée nationale libyenne (ANL), étaient aussi présents, sans qu’il y ait un dialogue direct entre ces deux derniers.

Un ex-ministre libyen: la mission de l’Onu n’est plus crédible pour conduire le processus de paix en Libye

Le principal résultat de cette conférence a été l’appel au cessez-le-feu dans toute la Libye et l’engagement de la part des puissances étrangères à ne pas s’ingérer dans le conflit en respectant notamment l’interdiction de livrer des armes aux belligérants.

La Libye toujours en crise

En 2011, plusieurs pays de l’Otan, la France de Sarkozy en tête, ont attaqué la Libye. Une guerre civile en a suivi, le gouvernement de Mouammar Kadhafi a été renversé et il a été assassiné. Le pays s’est divisé. Le GNA de Fayez el-Sarraj, soutenu par les Nations unies et l’Union européenne, s’est installé à Tripoli, alors que dans l’est de la Libye siège un parlement élu par le peuple et appuyé par l’Armée nationale libyenne du maréchal Haftar. Le pays est toujours déchiré en plusieurs entités rivales.

SourceSputnik

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici