mercredi, novembre 25, 2020

Al-Massafa Sifr : «Financées par les Émirats arabes unis, ces compagnies et plateformes numériques ciblent le Qatar et la Turquie»

Courrier arabe

L’émission télévisée «al-Massafa Sifr» (la distance zéro), diffusée dimanche sur la chaîne d’information «al-Jazeera» a signalé que «des compagnies et des plateformes numériques financées par les Émirats arabes unis (EAU) avaient mené des campagnes médiatiques de diffamation et des campagnes d’incitation contre le Qatar et la Turquie».

Diffusée dimanche soir, une deuxième partie de l’émission, intitulée «les lettres de Sita», a exposé des images, démontrant «qu’un projet numérique émirati baptisé «Arab Intelligence», fut créé afin de cibler les systèmes de plusieurs pays comme le Qatar et la Turquie».

Elle a également révélé, à travers des lettres obtenues secrètement auprès du ministère égyptien des Affaires étrangères, que «des mouvements avaient été coordonnés entre les pays originaires du blocus imposé au Qatar, à savoir l’Arabie saoudite, les EAU, le Bahreïn, et l’Égypte, dans le but d’attaquer le Qatar et ses institutions économiques et médiatiques, lors des occasions internationales».

Aussi, l’enquête a exposé des détails concernant Twitter, notant que «le réseau social avait bloqué les tweets d’un réseau composé de 271 faux comptes liés à la compagnie Dot Dev, qui opère aux EAU et en Égypte, pour avoir attaqué le Qatar et d’autres pays comme l’Iran».

«Twitter a également signalé plus de 4 mille 248 comptes ayant attaqué le Qatar par des milliers de tweets mensongères et infondés», avait souligné l’émission.

Des centres de recherche à Washington financés par les EAU pour inciter contre le Qatar

Plus loin, l’émission a exposé les mouvements organisés en coulisses par des centres de recherche, à Washington, indiquant que «ces derniers étaient financés par les EAU, pour inciter contre le Qatar et pour permettre aux 4 pays originaires de son blocus de coordonner entre eux, durant la période du piratage de l’agence de presse qatarie (QNA)».

Les enquêtes entreprises par l’équipe de l’émission ont également révélé que «les EAU avaient lancé deux hashtags concernant le coup d’État du Qatar et celui d’al-Wakra, au même temps où plusieurs hashtags furent lancés par de faux comptes liés aux EAU pour inciter contre le gouvernement qatari».

Rappelons que le 27 septembre dernier, lors de la première partie de l’émission, le vice-premier ministre et le secrétaire d’État des affaires de défense au Qatar, Khaled Atiyah, avait déclaré que «les pays originaires du blocus du Qatar avaient mis en place un plan pour envahir militairement le Qatar après lui avoir imposé le blocus».

Le 5 juin 2017, Riyad, Manama, Abu Dhabi et le Caire ont imposé à Doha un blocus terrestre, aérien et maritime, après l’avoir accusé de soutenir le terrorisme et de tenir des relations avec l’Iran.

Le Qatar nie constamment et rejette les accusations qui lui furent lancées, dénonçant des tentations d’atteinte à sa souveraineté. Aujourd’hui, il appelle au dialogue inconditionnel, et espère que «la crise du Golfe soit résolue».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Ben Salmane criblé de critiques à l’ombre de la visite secrète de Netanyahou en...

Les informations diffusées au sujet la visite secrète entreprise par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, en Arabie saoudite, a poussé des activistes dénonçant...

Le Qatar attaque en justice la First Abu Dhabi Bank

L'Autorité de régulation du Centre financier du Qatar a annoncé, mardi, dans un communiqué officiel, sa décision d'attaquer en justice la First Abu Dhabi...

Tunisie : l’état d’urgence prolongé pour un mois supplémentaire

Les autorités tunisiennes ont décidé de prolonger d'un mois l'état d'urgence dans tout le pays. C'est ce qu'a affirmé le journal officiel de la République...

Un véhicule fonce sur la grille d’entrée de la Chancellerie allemande à Berlin

Une tentative d'attaque a pris pour cible la Chancellerie allemande à Berlin. Une voiture bélier a foncé dans la grille d'entrée de l'immeuble de la...

Égypte : l’ONU appelle al-Sissi à ne pas arrêter des personnes pour avoir exprimé...

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à ne pas arrêter ou détenir des personnes pour avoir exprimé leurs...