jeudi, mai 19, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Algérie : À cause de leurs activités politiques, plusieurs activistes sont interpellés

Courrier arabe

Malgré que le gouvernement algérien ait appelé au calme et au dialogue, après la prise officielle de fonction du président «Abdelmadjid Tebboune», les autorités locales ont dû recourir à de nouvelles campagnes d’arrestations «afin de maintenir l’ordre au pays» selon elles.

Samedi matin, l’acteur «Abdelkader Jariou» est un des noms d’une longue liste de détenus. Interpellé à Oran, à l’ombre de ses activités politiques, il avait annoncé soutenir le mouvement populaire, et refusé de reconnaître les dernières élections présidentielles, ainsi l’engagement du nouveau président.

Professeur à l’université, «Abdelkader Jariou», célèbre pour ses émissions humoristiques, où il critiquait le système de l’ancien président «Abdelaziz Bouteflika», avait également proclamé la libération des activistes et des militants détenus par les autorités.

Avant son arrestation «Jeriou» avait accusé les autorités algériennes de tenter de l’interpeller, après qu’il avait écrit sur sa page officielle: «J’appartiens à ce peuple, j’aurai pu supporter n’importe quel candidat aux présidentielles, et gagner ma part après. Je suis le fils du peuple, et je resterai à ses côtés».

Rappelons que l’Algérie est divisée entre deux camps, ceux qui sont soulagés du fait que le pays ait enfin un président, pour maintenir les fonctions de l’État, et ceux qui voient en lui une incarnation de l’ancien système et refusent de lui admettre quiconque légitimité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos