mardi, mai 18, 2021

Des employés saoudiens impliqués dans la plus grosse affaire de corruption en Espagne  

Courrier arabe

Le procureur général de la Cour espagnole de la lutte contre la corruption a ordonné un document d’accusation, au sujet d’une affaire de corruption, impliquant des employés saoudiens et des compagnies de ventes d’armes espagnoles.

Le journal local «El Mondo», qui parla de «la plus grosse opération de corruption financière, dans l’histoire des sociétés gouvernementales espagnoles», a rapporté des informations, selon le procureur général, «démontrant que des sociétés gouvernementales espagnoles d’exportation d’armes avaient versé des pots de vins, estimés à 100 millions d’euros, à des employés saoudiens, sur une étendue de 25 ans».

Il nota que les enquêtes, qui avaient plus de 10 ans, avaient révélé qu’une compagnie espagnole avait signé 11 accords de ventes d’armes avec l’Arabie saoudite, «tous entourés de pratiques hors la loi».

Et indiqua que «le procureur général espagnol avait accusé, à travers le document qu’il avait ordonné, des employés saoudiens, dont l’ancien attaché militaire de l’ambassade saoudienne à Madrid».

«El Mondo» nota que l’affaire touchait jusque-là 8 accusés, «impliqués dans des affaires de corruption et de transaction commerciales internationales, de dilapidation de l’argent public, de blanchiment d’argent, d’usage de faux et la formation de gang criminel».

Notons que dans un contexte similaire, des études ont démontré qu’après l’Inde, l’Arabie saoudite était le deuxième pays importateur d’armes au monde, durant la période de 2008 à 2017.

Les études du centre «SIPRI» avaient signalé la possession d’armes américaines à 98% de son arsenal militaire, et ont signalé que les pays du Golfe avaient, à elles seules, enregistrés 32% du total des transactions d’armes au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos