lundi, novembre 30, 2020

Arabie Saoudite: Les autorités imposent des restrictions aux Palestiniens résidents au royaume

Courrier arabe

Depuis quelques semaines, Les Palestiniens résidant sur le territoire saoudien sont devenus la cible d’arrestations, de menaces d’interdiction de voyager.

Une campagne répressive qui se déroule loin des caméras

Pendant ce temps, l’ambassade palestinienne à Riyad ne manifeste aucune réaction pour défendre ses ressortissants. Selon des informations en provenance du royaume, le nombre des Palestiniens arrêtés et jetés en prison dépasserait la trentaine, parmi lesquelles des étudiants, des résidents, des universitaires et des hommes d’affaires.

Des dizaines d’autres Palestiniens seraient menacés d’interdiction de quitter le pays. On note également des licenciements et des menaces d’expulsion.

Certaines maisons palestiniennes ont subi des effractions et des inspections violentes par les forces de l’ordre saoudiennes. Des membres de ces familles ont été arrêtés et conduits vers une destination inconnue.

Nidhal Hamida, un des proches de Abou Fadi, un palestinien détenu depuis le 5 avril en cours affirme au site  » al-Khalidj-online « :  » Abou Fadi est un employé dans une entreprise depuis 3 ans, son casier judiciaire est vierge, il réside ici avec sa famille d’une manière légale. Toutefois, il a subi dernièrement des harcèlements de la part des forces de sécurité saoudiennes au sujet de ses motivations politiques et de la nature de son travail ».

Il explique que Abou Fadi s’est présenté à l’un des locaux de police pour le suivi de certaines formalités concernant le renouvellement du dossier de résidence mais après plusieurs heures d’interrogatoires humiliants, il a été donc conduit vers une destination inconnue. Il précise que la famille a tenté à travers de nombreux contacts avec des responsables palestiniens et saoudiens de connaître le sort de leur fils, mais en vain.

Selon l’universitaire saoudien résidant à l’étranger, Saïd Ben Nacer el-Ghamidi, les Palestiniens qui subissent ces exactions de la part des autorités saoudiennes sont accusés de soutenir la résistance en Palestine et en particulier le mouvement Hamas.

Il faut savoir que le mouvement de résistance islamique Hamas est classe sur la liste des organisations terroristes, annoncee par le royaume, au même titre que les Frères musulmans. En vertu de cela, tout soutien à Hamas est un délit puni par la loi dans le royaume.

Pour de nombreux observateurs, cette stratégie de l’Arabie Saoudite entre dans le cadre de la mise en œuvre du  » marché du siècle  » que prépare la Maison Blanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arménie: Le président appelle à la démission du gouvernement et à la tenue d’élections...

Le président arménien, Armen Sarkissian, a appelé à la démission du gouvernement et à l'organisation d'élections anticipées dans un délai d'un an. C'est ce qui...

Kushner se rend en Arabie saoudite et au Qatar pour des entretiens

Jared Kushner, gendre et haut conseiller du président américain Donald Trump, se rend cette semaine en Arabie Saoudite et au Qatar, dans une dernière tentative pour obtenir...

Crimes des milices de Haftar à Oubari : l’armée libyenne s’étonne du silence onusien

L'armée libyenne a fait part, dimanche, de son « étonnement » face au silence affiché par la Mission des Nations unies en Libye, au sujet de...

Irak : Le Parlement appelle à une réponse ferme à la suspension des visas...

La suspension de la délivrance de visas par les Émirats arabes unis (EAU) aux ressortissants de 13 pays, dont l'Irak ne cesse de susciter de vives réactions. Cette...

Assassinat du scientifique iranien : Doha appelle Téhéran à calmer les esprits

Samedi, le Qatar a appelé l’Iran «à calmer les esprits et à tenter de trouver des résolutions radicales aux questions aiguës», en commentant l’assassinat...