mardi, novembre 24, 2020

Autriche: les ministres d’extrême droite quittent le gouvernement

La coalition gouvernementale d’extrême droite a pris fin lundi avec le départ de tous les ministres FPÖ, trois jours après la diffusion d’une vidéo compromettante pour le leader nationaliste Heinz-Christian Strache.

Tous les ministres issus du parti d’extrême droite (FPÖ, Parti de la liberté) ont quitté le gouvernement autrichien ce lundi, conséquence du scandale qui a déjà emporté samedi le vice-chancelier et dirigeant du FPÖ Heinz-Christian Strache. Ces ministres avaient prévenu qu’ils démissionneraient si le ministre de l’Intérieur Herbert Kickl, membre du FPÖ, était poussé vers la sortie par le chancelier Sebastian Kurz, qui a souhaité son départ lundi en fin d’après-midi. «En accord avec le président de la République, j’ai proposé au président de la République de démettre le ministre de l’Intérieur (Herbert Kickl)», a annoncé le chancelier Sebastian Kurz lors d’une conférence de presse lundi à Vienne.

Législatives anticipées en septembre

Sebastian Kurz avait toutefois souligné qu’un départ de Herbert Kickl lui apparaissait également inévitable, ses fonctions au ministère de l’Intérieur étant selon lui incompatibles avec la conduite d’une enquête sur les propos de Heinz-Christian Strache. «Il aurait été souhaitable qu’il démissionne comme l’a fait M. Strache», a relevé Sebastian Kurz. Kickl s’y étant refusé, il ne restait d’autre solution que le limogeage, a ajouté le chancelier, qui avait auparavant expliqué que «M. Kickl ne peut pas enquêter sur lui-même». Ce départ était d’autant plus nécessaire que Kickl, 50 ans, considéré comme le stratège du parti, était «secrétaire général et avait la charge des finances» du FPÖ au moment des faits évoqués, a relevé Sebastian Kurz. Selon lui, l’intéressé «n’a pas pris la mesure» du scandale provoqué par l’Ibiza-gate, du nom de la ville des Baléares où a été tournée la vidéo.

Le ministre des Transports Norbert Hofer, nouveau chef désigné du FPÖ, avait prévenu dans la matinée qu’un limogeage d’Herbert Kickl se traduirait par le départ des quatre autres ministres de ce parti. Le chancelier Sebastian Kurz a précisé que si ce scénario se confirmait, il demanderait au président de la République Alexander Van der Bellen de nommer des «experts» aux postes laissés vacants. Le chancelier avait annoncé samedi convoquer des législatives anticipées à la suite de cette crise politique, un scrutin a priori prévu pour septembre.

Les effets de ce séisme politique en Autriche sur les intentions de vote lors du scrutin européen du 26 mai se faisaient sentir dans un sondage publié lundi, le premier réalisé après la mise en cause du FPÖ: le parti reculait de 5 points dans les intentions de vote, à 18%, tandis que le parti conservateur de Sebastian Kurz était donné à 38%, en progression.

SourceLe Figaro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’armée Libyenne : les renforts des milices de Haftar se dirigent vers l’ouest du...

L’armée libyenne a annoncé, dimanche, que de grands renforts militaires de la milice du général putschiste Khalifa Haftar, ont été repérés dans la ville de Benghazi (Est de...

Arabie saoudite : Ben Salmane rencontre le Secrétaire d’État américain, Pompeo, à Neom

Le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane a rencontré, dimanche, le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, dans la ville de Neom, dans le nord-ouest...

Médias israéliens : Netanyahou a tenu une réunion secrète avec Ben Salmane en Arabie...

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, et le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, ont tenu une réunion tripartite, hier dimanche,...

Libye : La Russie protège les Kaniyats et les Émirats arabes unis approvisionnent les...

La Russie a empêché, vendredi, le comité de sanctions au Conseil de sécurité international d’intégrer les milices libyennes des Kaniyats sur la liste des...

Arabie saoudite : Tortures et menaces, voici les nouvelles révélations sur les interpellations du Ritz

Le journal britannique, The Guardian, a révélé jeudi de nouveaux détails sur l’affaire des interpellations du Ritz, dont les faits se sont déroulés en...