dimanche, décembre 5, 2021

Aux Emirats arabes unis, le poisson d’avril est passible d’un an de prison

Les autorités émiraties ont annoncé que tous ceux qui répandront des rumeurs dans le cadre du « poisson d’avril », écoperont d’un an de prison.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par le parquet des Émirats Arabes Unis et rapporté par l’agence de presse officielle, parallèlement avec le 1er avril qui coïncide avec le poisson d’Avril, connu pour la diffusion des rumeurs dans plusieurs pays du monde.

Le parquet a mis en garde contre le fait de se trouver judiciairement responsable en raison de la propagation des fausses rumeurs et des farces dans le cadre du poisson d’avril. Ce dernier a un impact négatif sur la société en termes d’atteinte à l’intérêt et à la sécurité publics et de propagation d’énergie négative, selon le communiqué.

Selon la même source, un crime passible d’une peine d’emprisonnement d’au moins un an a été instauré pour quiconque diffuse intentionnellement des rumeurs ou de fausses informations perturbant la sécurité publique, semant la terreur et nuisant à l’intérêt public.

Le poisson d’avril est une habitude traditionnelle qui se fête le 1er du mois d’Avril dans différents pays du monde et ce, en répandant des rumeurs dans des situations tantôt amusantes tantôt embarrassantes.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos