dimanche, novembre 29, 2020

Bangladesh: 700.000 Rohingyas bloqués dans des conditions «insupportables»

Près de 700.000 Rohingyas sont toujours bloqués au Bangladesh « dans des camps surpeuplés où les conditions de vie sont insupportables », dénonce jeudi Amnesty International (AI) dans un rapport sur le sujet. Cela fait deux ans qu’a eu lieu une « terrible » campagne de nettoyage ethnique au Myanmar (ou Birmanie), les forçant à fuir vers le pays voisin, rappelle l’organisation de défense des droits de l’Homme.

Amnesty International demande au gouvernement bangladais de lever les restrictions qui pèsent sur les droits des réfugiés rohingyas. L’organisation demande également à la communauté internationale d’apporter un soutien au Bangladesh afin qu’il puisse mettre en place des solutions à long terme pour aider ces personnes à reconstruire leur vie.

Le rapport met notamment en garde contre le fait qu’une « génération perdue » d’enfants rohingyas, systématiquement privés d’éducation, apparaît dans ce pays. « Le gouvernement bangladais refuse d’accepter l’idée que les réfugiés rohingyas ne vont peut-être pas pouvoir retourner au Myanmar avant quelque temps, et il soumet leurs droits à des restrictions, privant notamment les enfants de leur droit de recevoir un enseignement de qualité », déplore AI. Des personnes qui vivent au Bangladesh depuis plusieurs décennies ne peuvent toujours pas envoyer leurs enfants à l’école ou se déplacer librement, illustre l’organisation.

Certains réfugiés interrogés dans le cadre de ce rapport vivent depuis presque deux ans dans des abris de fortune n’offrant aucune protection contre les pluies de la mousson ou des températures étouffantes. Les camps sont en outre surpeuplés et ces personnes sont poussées au désespoir en raison du manque de perspectives et de l’incertitude quant à l’avenir, relève-t-elle encore.

Amnesty demande dès lors au gouvernement bangladais de ne pas se limiter à des mesures d’urgence et de mettre en place des solutions sur le long terme permettant de respecter et protéger les droits des réfugiés.

SourceLe Soir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Une chaîne émiratie coupable d’atteinte à la vie privée, pour avoir diffusé les aveux...

L’Office of communication (Ofcom), au Royaume-Uni, a jugé, lundi, que «la chaîne émiratie, «Abu Dhabi TV», était coupable de violations à la vie privée,...

L’ambassadeur du sultanat d’Oman à Paris : «La crise du Golfe prendra bientôt sa fin»...

L’ambassadeur du sultanat d'Oman à Paris, Gazi al-Rawas, a déclaré, mercredi, que son pays se battait pour conserver l’union du Conseil Coopératif du Golfe...

Allemagne : 3 organisations de la société civile intentent un procès contre le régime...

Des organisations de la société civile ont intenté un procès en Allemagne contre le régime d’al-Assad, accusé d'avoir utilisé des armes chimiques lors de...

Égypte : l’ONU condamne des « arrestations punitives » contre des défenseurs des droits de l’homme

Des experts des Nations unies en matière de droits de l'homme ont condamné, vendredi, ce qu'ils considèrent comme des "arrestations punitives" contre des défenseurs...

Députée libyenne : une session officielle du Parlement libyen prévue pour le 7 décembre...

Une députée libyenne a révélé, samedi, que les députés de la Chambre des représentants ont convenu de tenir une session officielle du Conseil le...