23.4 C
New York
dimanche, juin 16, 2024

Buy now

spot_img

Benghazi: Réunion du MAE algérien avec des chefs de tribus pour mettre fin au conflit libyen

Le « gouvernement » de l’est de la Libye, qui n’est pas reconnu par la communauté internationale, a annoncé que le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a soumis au cours d’une réunion tenue, mercredi, dans la ville de Benghazi (est) l’initiative du président Abdelmajid Tebboune pour mettre fin à la crise libyenne par le dialogue.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, mercredi, par le « gouvernement » loyal au général à la retraite, Khalifa Haftar, concomitamment avec la visite de Boukadoum, au cours de laquelle il a rencontré des responsables dont Haftar.

Ce « gouvernement », qui dispute la légalité et le pouvoir au gouvernement de l’entente nationale (reconnu par la communauté internationale), que Boukadoum a soumis lors de sa rencontre avec nombre de notables, de sages et de chefs des tribus libyennes, l’initiative du président Tebboune, pour mettre fin à la crise libyenne par le dialogue.

Ce gouvernement, conduit par Abdallah al-Théni, n’a pas dévoilé les axes de l’initiative algérienne pour résoudre la crise libyenne, de même que l’Algérie n’a pas annoncé officiellement la nature de ladite initiative.

Tebboune avait indiqué, à maintes reprises, que l’Algérie est prédisposée à accueillir un dialogue entre l’ensemble des protagonistes libyens pour identifier une sortie politique à la crise qui secoue la Libye.

Boukadoum a fait savoir qu’il « prêté une écoute attentive aux différentes dimensions de la crise et aux points de vue des notables », précisant qu’il transmettra cela au « Président algérien afin d’insérer ces positions dans les points de l’initiative algérienne.

Haftar avait examiné, plus tôt dans la journée du mercredi, avec Boukadoum, l’évolution de la situation en Libye et discuté du « rôle de l’Algérie (pays voisin) qui soutient le rétablissement de la stabilité en Libye ainsi que des efforts communs déployés pour lutter contre le terrorisme et le crime », conclut le communiqué..

À une cadence quasi quotidienne, les forces de Haftar lacent depuis le 4 avril dernier des attaques en vue de prendre le contrôle de la capitale Tripoli, siège du gouvernement de l’entente nationale, reconnu par la communauté internationale.

Haftar n’a pas respecté le cessez-le-feu entamé le 12 janvier écoulé à la faveur d’une initiative turco-russe de même qu’il a violé les résultats de la conférence internationale de Berlin sur la Li bue tenue le 19 du même mois.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici