lundi, février 6, 2023

Cachemire: Le Pakistan expulse l’ambassadeur indien et suspend le commerce bilatéral

Cette annonce est faite deux jours après la révocation par New Delhi de l’autonomie constitutionnelle du Jammu-et-Cachemire, la partie du Cachemire qu’elle contrôle et que le Pakistan revendique.

Le Pakistan a annoncé mercredi 7 août l’expulsion de l’ambassadeur indien basé à Islamabad ainsi que le rappel de son ambassadeur à New Delhi, et la suspension du commerce bilatéral avec l’Inde. Cette déclaration arrive deux jours après la révocation par New Delhi de l’autonomie constitutionnelle du Jammu-et-Cachemire, la partie du Cachemire qu’elle contrôle et que le Pakistan revendique.

La région himalayenne est sous une chape de plomb depuis dimanche soir : tous les moyens de communication sont bloqués, les touristes présents ont été renvoyés chez eux, le pèlerinage traditionnel d’Amarnath a été annulé et 35 000 paramilitaires ont été déployés dans la région.

Malgré le lourd déploiement sécuritaire et des interdictions de déplacement et rassemblement, des habitants de la grande ville de Srinagar ont fait état de manifestations sporadiques.

Un responsable de la police s’exprimant sous condition d’anonymat a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) qu’un jeune protestataire poursuivi par la police avait « sauté dans la rivière Jhelum et est mort » mardi. Les faits se sont produits dans la vieille ville de Srinagar, un bastion de la contestation contre l’Inde que de nombreux habitants du Cachemire, zone à majorité musulmane, perçoivent comme une force d’occupation.

70 000 morts depuis 1989

Des manifestations sur place ont par ailleurs fait au moins six blessés, selon des informations fragmentaires obtenues par l’AFP. Un hôpital de la ville de Srinagar a reçu six personnes présentant des blessures par balles ou d’armes non létales, a expliqué un responsable médical de l’établissement.

Depuis 1989, les forces de l’ordre tentent en effet d’y étouffer une insurrection séparatiste, dans un conflit qui a fait plus 70 000 morts, des civils pour la plupart. Les autorités ont justifié les mesures de ces derniers jours par la possibilité d’une attaque terroriste soutenue par le Pakistan, accusé par l’Inde de prêter main-forte aux groupes rebelles.

SourceLe Monde

Dernières infos

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un...

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Tunisie: « À travers son discours, Saïed veut maintenir le peuple dans la peur », accuse la centrale syndicale

Le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail...

Le président du Tchad inaugure l’ambassade de son pays en Israël

Le Président de la République du Tchad, Mahamat Idriss...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

France : 3260 morts dans des accidents de la route en 2022

La France a connu en 2022, 3260 décès dans des accidents de la circulation. Selon les données de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière...

Burkina Faso: nouvelle manifestation contre la France

Des milliers de manifestants ont protesté samedi, en début de journée, à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, et dans d’autres villes du pays, contre...

La Russie planifie une nouvelle offensive contre l’Ukraine au printemps, selon l’Otan

L'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) a évoqué, jeudi, une nouvelle offensive militaire russe contre l'Ukraine au printemps prochain, appelant Kiev à s'y...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here