samedi, avril 10, 2021

Le cessez-le-feu reste bancal à Gaza

Dans la bande de Gaza, le calme semble être revenu après une semaine marquée par une escalade militaire meurtrière. 34 personnes ont été tuées dans le territoire palestinien lors de bombardements israéliens visant notamment des dirigeants du Jihad islamique. Un cessez-le-feu avait été décrété jeudi matin, mais sans être respecté de part et d’autre. Les armes semblent cette fois s’être tue

C’est la première fois depuis mardi que la bande de Gaza connait une journée de calme, même s’il s’agit d’un calme très précaire. Malgré les raids israéliens de la nuit dernière sur des cibles du Jihad islamique, il n’y a toujours pas de riposte palestinienne.

Le traditionnel rassemblement de la Grande marche du retour le long de la barrière de séparation a été annulé ce vendredi après-midi. En revanche, des manifestations contre le cessez-le-feu se sont poursuivies dans la journée et dans la soirée.

Les participants demandent aux factions de reprendre les tirs de roquette pour venger les 34 Palestiniens. La division entre le Jihad islamique, qui a été ciblé par l’État hébreu, et le Hamas qui s’est tenu à l’écart, elle, devient plus visible.

Venu présenter ses condoléances, l’un des leaders du mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza a été renvoyé ce vendredi après-midi du domicile du cadre du Jihad islamique visé par Israël et dont la mort a déclenché cette dernière escalade meurtrière.

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos