jeudi, février 25, 2021

Des diplomates israéliens honorés pour avoir travaillé, secrètement et pendant vingt ans, dans des pays du Golfe

Courrier arabe

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé, hier vendredi, avoir honoré plusieurs diplomates, ayant travaillé secrètement dans des pays du Golfe, spécialement aux Emirats arabes unis (EAU) et au Bahreïn, signalant que «la normalisation avec les pays arabes fut signée grâce à leur efforts».

Le journal hébreu, Yediot Ahranot, a annoncé que le ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, avait honoré 20 diplomates israéliens ayant travaillé secrètement, dans les pays du Golfe, tout au long des 20 dernières années».

Il souligna toutefois, que «les autorités avaient interdit la publication des noms ou des photos des diplomates, pour des raisons de sécurité», et affirma «qu’ils avaient exercé leur travail secrètement, sous de fausses identités».

«Le MAE israélien, estime que ces gens ont semé les graines de la paix, dans la région, et indique que la signature de l’accord de normalisation avec le Bahreïn et les EAU, est le fruit de leur travail», avait-il noté.

Il est à rappeler que le 15 septembre dernier, les EAU et le Bahreïn avaient signé un accord pour normaliser leurs relations avec Israël, lors d’une cérémonie organisée à la Maison-Blanche et en présence du président américain, Donald Trump.

Les deux pays arabes avaient été rejoints par le Soudan et le Maroc, dans un temps où des sources israéliennes affirment «qu’ils seraient près de 10 pays arabes à vouloir normaliser avec Israël».

Pour les observateurs, «la normalisation pose problème car elle entrave l’accord arabe pour la paix en Palestine, et dont les clauses exigent qu’aucun pays arabe ne devrait traiter avec Israël tant que la situation de la Palestine occupée n’est pas réglée». Ils dénoncent alors «une trahison» et regrettent les politiques adoptées «sans prendre compte du sort de la Palestine».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos