samedi, juin 12, 2021

«Des indices signalent que Washington change de position à l’encontre du Hamas, affirme une responsable qatarie

Courrier arabe

La porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, Lolwah al-Khater, a signalé que «des indicateurs démontraient des changements au niveau de la position adoptée par l’administration américaine actuelle, vis-à-vis du mouvement palestinien du Hamas».

Lors d’une interview accordée au journal russe, Kommersant , al-Khater fut interrogée au sujet des changements notés au niveau de la position affichée par les États-Unis concernent le Hamas.

Elle signala : «Il est difficile de parler au nom des États-Unis, mais vu les déclarations officielles, nous touchons certains changements, comme le soutien accordé par Washington aux efforts fournis pour la reconstruction de Gaza, lorsqu’elle a demandé à Israël de laisser faire».

Elle ajouta : «Nous ne voyons pas de telles initiatives auparavant, du moins à l’époque de l’ancienne administration».

Elle signala également : «Le Hamas ne contrôle pas entièrement les choses à Gaza», expliquant que «l’autorité palestinienne supervise les réseaux électriques et l’UNRWA offre 12 mille emplois, et ses actions n’ont aucun lien avec le Hamas».

Al-Khater rappela que «son pays travaillait à Gaza, depuis 2014, selon un dispositif mis en place en collaboration avec les Nations unies, dans le but d’offrir avec transparence, des aides pour près de 100 mille familles vivant à la bande».

Elle affirma également «qu’Israël savait très bien ce qui se passait à Gaza», précisant que «Tel Aviv contactait les propriétaires des maisons et les habitants des tours pour signaler les frappes militaires, lors de la dernière offensive lancée contre la bande».

Sur ce, il est important de rappeler que Lolwah al-Khater avait précédemment signalé que «son pays était disposé à jouer le rôle de médiateur entre le Hamas et Washington, si son intervention était sollicitée», insistant sur le fait que «la médiation était importante pour installer la paix et la stabilité internationale».

Il est également à signaler que les États-Unis classent le Hamas comme étant une organisation terroriste, bien que le mouvement ait démocratiquement gagné les élections législatives en 2006.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos