mercredi, décembre 2, 2020

Le Hamas interdit deux chaînes saoudiennes d’exercer dans la bande de Gaza pour divulgation de fausses informations

Courrier arabe

Après avoir diffusé des informations offensantes à la résistance palestinienne, le ministère de l’Intérieur du Hamas a décidé, mercredi, d’interdire les deux chaînes saoudiennes al-Arabiya et al-Hadath d’exercer dans la bande de Gaza, leur demandant de ne pas se transformer en médias hébreux.

Les deux chaînes al-Arabiya et al-Hadath avaient publié des informations, signalant que l’Agence de presse française (AFP) avait rapporté selon une source au ministère palestinien, qu’une cellule du Hamas suspectée de collaboration avec Israël, avait été interpellée.

Le Hamas a aussitôt nié les informations annoncées lors des rapports médiatiques diffusés sur les deux chaînes saoudiennes, affirmant «qu’il s’agissait de rapports préfabriqués» et dénonçant «une diffamation et une divulgation de fausses informations».

Ainsi, le ministère de l’Intérieur du Hamas, lors d’un communiqué publié sur son site et distribué aux médias et aux journalistes, a décidé d’interdire al-Arabiya et al-Hadath d’exercer dans la bande de Gaza, et de sanctionner toute personne, ou compagnie de la bande qui oseront présenter des services aux deux chaînes.

Le ministère palestinien a nié l’information diffusée par al-Arabiya, déplorant le fait que «la chaîne travaille à propager des rumeurs.»

Le Hamas dément et dénonce une diffamation

Le membre du bureau politique du Hamas, Moussa Abu Marzoug, avait confirmé l’information de l’arrestation, mais il expliqua, lors d’une interview qu’il avait tenue avec la chaîne Mayadine, que «les accusations de trahison lancées par les médias saoudiens aux chefs des brigades al-Qassam étaient incorrectes».

«Le Hamas a interpellé des personnes qui collaboraient avec l’occupation israélienne, mais elles n’ont pas de liaisons communes et elles ne sont pas des chefs au Hamas ni à al-Qassam, et l’un d’eux s’est enfui vers l’occupation», avait-il clairement déclaré.

Il signala que «les publications étaient mensongères et porteuses de diffamation», appelant les médias, et précisément al-Arabiya à chercher soigneusement la vérité pour éviter qu’elle ne se transforme en médias hébreux.

Al-Arabiya mécontente

De sa part, la chaîne al-Arabiya nota sur son site électronique : «Le Hamas a lancé une décision, mercredi, interdisant les journalistes à Gaza, de collaborer avec nous et avec la chaîne al-Hadath».

Elle signala que «le Hamas avait également décidé de punir les parties qui présentent des services médiatiques aux deux chaînes», dénonçant « la répression de la liberté d’expression ».

Rappelons toutefois qu’en 2013, le Hamas avait fermé le bureau d’al-Arabiya, par ordre du procureur général à Gaza, après l’avoir accusée de diffuser de fausses informations.

En 2014, durant la guerre qu’il a menée contre Israël, le Hamas a décidé d’autoriser les journalistes et les analystes politiques de collaborer et de paraître sur al-Arabiya, et continua de travailler dans la bande, jusqu’à ce que ce récent incident se produise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Les Émirats arabes unis critiqués après avoir interdit aux citoyens de 13 pays y...

Les réactions se sont enchaînées, sur les réseaux sociaux, pour commenter et dénoncer les décisions que les Émirats arabes unis (EAU) avaient annoncées, privant...

Vidéo : «Des chasseurs russes accompagnent les manœuvres des milices de Haftar»

Le site américain spécialisé dans les affaires militaires et celles de la défense, The Driver, a souligné que «des chasseurs russes paraissaient dans le...

Vol historique israélien à destination de Dubaï via le trafic aérien saoudien

Le premier vol cargo de la compagnie aérienne israélienne a décollé, mardi, à destination des Émirats arabes unis (ÉAU) via le trafic aérien saoudien. L’avion...

Le Qatar renouvelle son soutien à un Etat Palestinien avec Jérusalem pour capitale

Mardi, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed bin Abderrahmane Al Thani, a renouvelé le soutien de son pays aux Palestiniens et a...

Quatre morts dont un bébé, tués par un « conducteur fou » en Allemagne

Une voiture a percuté mardi des passants dans une zone piétonne à Trèves, en Allemagne, faisant quatre morts et une quinzaine de blessés. Le...