mercredi, novembre 25, 2020

Donald Trump: la mort de Hamza Ben Laden, fils préféré d’Oussama est confirmée

Sa mort avait été annoncée à la fin juillet par le New York Times, NBC News et la BBC. Mais pas confirmée. Jusqu’au samedi 14 septembre. Dans un communiqué publié sur le site de la Maison Blanche, Donald Trump a confirmé la mort d’Hamza Ben Laden, fils préféré d’Oussama Ben Laden, présenté comme son héritier à la tête d’Al-Qaida, et considéré comme le probable successeur de l’Egyptien Ayman Al-Zawahiri à la tête de l’organisation terroriste.

Opération américaine

« Hamza Ben Laden, le haut responsable d’Al-Qaida et fils d’Oussama Ben Laden, a été tué lors d’une opération de contre-terrorisme menée par les Etats-Unis dans la région de l’Afghanistan-Pakistan », déclare le président américain, sans préciser la date exacte de cette opération. « La perte d’Hamza Ben Laden ne prive pas seulement Al-Qaida de son autorité et de sa connexion symbolique à son père, mais sape également d’importantes activités opérationnelles du groupe », a-t-il ajouté. « Hamza Ben Laden a planifié et travaillé avec divers groupes terroristes », a encore déclaré Donald Trump.

Fin août, le ministre de la défense, Mark Esper, avait été le premier responsable américain à s’exprimer publiquement sur la mort d’Hamza Ben Laden. Interrogé lors d’une interview télévisée pour savoir si ce dernier était bien mort, le chef du Pentagone avait alors répondu : « C’est ce que je comprends. » Mais il avait refusé de s’étendre sur la question. « Je n’ai pas les détails. Et si je les avais, je ne suis pas sûr que je pourrais les partager avec vous », avait-il déclaré.

Déchu de sa nationalité saoudienne

Considéré comme le successeur désigné d’Oussama Ben Laden, fondateur du réseau à l’origine des attentats du 11 septembre 2001, Hamza Ben Laden, âgé d’une trentaine d’années, se trouvait au côté de son père en Afghanistan avant les attentats et figurait sur la liste noire américaine des personnes accusées de « terrorisme ». Oussama Ben Laden a été tué lors d’un assaut des forces spéciales américaines contre une propriété au Pakistan, en mai 2011.

Washington avait offert en février une récompense pouvant atteindre un million de dollars pour toute information permettant de retrouver Hamza Ben Laden. Quinzième de la vingtaine d’enfants d’Oussama Ben Laden, fils de sa troisième femme, il avait été déchu en mars de sa nationalité saoudienne.

SourceLe Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Tunisie : l’état d’urgence prolongé pour un mois supplémentaire

Les autorités tunisiennes ont décidé de prolonger d'un mois l'état d'urgence dans tout le pays. C'est ce qu'a affirmé le journal officiel de la République...

Un véhicule fonce sur la grille d’entrée de la Chancellerie allemande à Berlin

Une tentative d'attaque a pris pour cible la Chancellerie allemande à Berlin. Une voiture bélier a foncé dans la grille d'entrée de l'immeuble de la...

Égypte : l’ONU appelle al-Sissi à ne pas arrêter des personnes pour avoir exprimé...

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à ne pas arrêter ou détenir des personnes pour avoir exprimé leurs...

Netanyahu visite les Emirats arabes unis et le Bahreïn en début de semaine prochaine

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu effectuera la semaine prochaine une « visite historique » aux Émirats arabes unis et au Bahreïn, a rapporté...

Un reportage d’al-Jazeera pousse la justice française à intervenir sur des pratiques racistes de...

L’investigation Hate Generation (génération de la haine), diffusée par la chaîne informationnelle al-Jazeera, qui avait levé le voile sur les activités racistes de l’extrême...