samedi, juin 12, 2021

Égypte: 113 navires bloqués dans le canal de Suez depuis lundi soir

Le président de l’Autorité du canal de Suez, Oussama Rabie, a indiqué que 113 navires sur un total 422 bloqués, ont réussi à traverser le canal depuis le lundi soir jusqu’au mardi matin, suite au renflouement du porte-conteneur Evergreen.

C’est ce qui est ressorti d’une conférence de presse tenue au siège de l’Autorité dans la ville d’Ismailia (nord-est), en marge d’une visite effectuée par le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi au canal.

Rabie a déclaré qu’un nouveau convoi de navires (dont le nombre n’a pas été précisé), bloqué des deux côtés du canal entamera sa traversée mardi soir.

« Nous prévoyons la fin de la crise de l’accumulation des navires au cours des prochains jours », a-t-il indiqué.

Mohab Mamish, le conseiller du président égyptien pour les affaires du canal de Suez et les projets portuaires, avait annoncé lundi le « succès total » du renflouement du navire échoué dans le canal de Suez qui se dirige vers la région des lacs pour des examens techniques.

Rabie a indiqué que le navire échoué en question n’était pas le plus gros cargo qui traverse le canal de Suez. Selon lui, « le canal a été témoin de la traversée de navires gigantesques sans rencontrer de problèmes ».

Et d’ajouter : « Le canal accueille 52 % du total des navires dans le monde, ce qui est un chiffre très élevé par rapport aux autres voies maritimes dans le monde. »

Dans un discours prononcé dans ce contexte, le président égyptien Al-Sissi a remercié les pays qui ont tenu à aider son l’Egypte, dans le cadre des tentatives de renflouement du navire échoué depuis mardi dernier.

Des pays à l’instar de la Turquie et les États-Unis avaient proposé de fournir une assistance à l’Égypte pour dégager le navire.

« Le canal de Suez restera ancré dans l’esprit de l’industrie du commerce mondial, dans la foulée des discussions sur d’éventuelles alternatives. Il s’agit d’une installation mondiale dans le commerce international, où 12 % à 13 % du volume du commerce passe par ici », a-t-il fait savoir.

Avant de conclure que son pays œuvre pour ouvrir d’autres voie pour relier la Méditerranée et la mer Rouge, sans donner de plus amples détails sur les nouvelles liaisons.

Les déclarations d’Al-Sissi sont intervenues deux mois après la signature de l’Égypte de l’accord conclu avec la société allemande, Siemens, pour la construction d’une ligne de train à grande vitesse, avec un coût de 23 milliards de dollars, s’étendant d’Ain Sokhna (nord-est) vers El Alamein (nord) en traversant le Suez.

Les discussions autour d’alternatives au canal de Suez se sont intensifiées ces derniers temps et particulièrement, au moment de l’échouage du navire, suite à quoi, des dommages économiques considérables ont été enregistrés.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos