mercredi, novembre 25, 2020

France: Liste d’un parti musulman aux européennes : «On est des citoyens à part entière»

Le parti, qui vise à rassembler les musulmans de France et à lutter contre l’islamophobie, a fait un bon score dans certains quartiers français

« Vous avez été 28 448 à vous exprimer sur tout le territoire national en dépassant ainsi haut la main les listes antimusulmanes […] ». C’est par ces mots que Nagib Azergui, tête de liste de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF), a félicité ses électeurs.

Fondé en 2012, l’UDMF se revendique d’une gauche anti-impérialiste, anticolonialiste, dont le but principal est de rassembler les musulmans de France et de lutter contre l’islamophobie.

Alors que le parti a participé à plusieurs élections locales et nationales depuis 2014, le résultat qu’il a obtenu lors des élections européennes de ce dimanche a surpris.

S’il n’a réuni que 0,13 % au niveau national, dans certains quartiers, notamment dans le département des Yvelines, en banlieue parisienne, il a concurrencé certains partis traditionnels.

« Avec 16,74 % de voix dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, la liste de l’Union des démocrates musulmans menée par Nagib Azergui fait quasiment jeu égal avec la France insoumise. Il totalise 6,77 % sur l’ensemble de la ville », commente le quotidien français Le Parisien.

L’UDMF, qui veut jouer un rôle au niveau européen et promouvoir « une Europe au service des peuples […] face à une Europe aujourd’hui entre les mains des lobbyistes mettant en concurrence les populations entre elles », se prépare désormais pour les élections municipales qui auront lieu en France en 2020.

« Je peux d’ores et déjà vous annoncer que de nombreuses communes représenteront l’UDMF aux prochaines municipales », a affirmé Nagib Azergui dans un communiqué publié par le parti.

Les réactions face à ce score n’ont pas tardé. Le délégué départemental du Rassemblement national (ex-Front national) en Seine-et-Marne, Aymeric Durox, a ainsi jugé le résultat de l’UDMF « hallucinant », prédisant « des municipalités aux mains des islamistes en 2020 ».

En France, le terme islamiste et son corollaire, celui d’islam politique, ont une connotation généralement négative. En avril dernier, le président Emmanuel Macron a promis « d’être intraitable », à l’égard de tous ceux qui, « au nom d’une religion, poursuivent un projet d’islam politique qui veut faire sécession avec notre République ».

D’autres internautes ont accusé les électeurs de ce parti de vouloir « une France musulmane sans laïcité ».

Nagib Azergui a répondu à ces critiques en évoquant les obstacles que son parti a dû surmonter, notamment des propos islamophobes dans certains médias ou encore le recouvrement ou l’arrachage de ses affiches officielles.

Le fondateur de l’UDMF a déclaré dans une interview accordée au média LeMuslimPost que son parti ne cherchait pas à « insister sur une spécificité musulmane » et qu’il était « laïque, respectant les lois de la République ».

Il a précisé que son objectif était bien, cependant, de « répondre à une nécessité face à la banalisation de la haine du musulman qui va à l’encontre du vivre-ensemble et d’agir ensemble ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netanyahu visite les Emirats arabes unis et le Bahreïn en début de semaine prochaine

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu effectuera la semaine prochaine une « visite historique » aux Émirats arabes unis et au Bahreïn, a rapporté...

Un reportage d’al-Jazeera pousse la justice française à intervenir sur des pratiques racistes de...

L’investigation Hate Generation (génération de la haine), diffusée par la chaîne informationnelle al-Jazeera, qui avait levé le voile sur les activités racistes de l’extrême...

Égypte : Des activistes interpellés pour avoir reçu des diplomates occidentaux

Des appels internationaux ont dénoncé «la campagne féroce d’interpellations» menée en Égypte, après que l’Organisation de l’initiative égyptienne pour les droits personnels ait annoncé...

Arabie saoudite: Les Palestiniens regrettent et demandent des explications sur la visite de Netanyahou

Le Premier ministre palestinien Mohamed Ishtiyah a exprimé son regret, suite aux informations qui signalèrent qu’un pays arabe menait des négociations pour ouvrir des...

La Coalition arabe annonce « la destruction de 5 mines sous-marines plantées par les Houthis »...

La Coalition arabe a annoncé ce mardi la destruction de 5 mines sous-marines posées par les Houthis au large des côtes du Yémen en mer Rouge. La Coalition a déclaré...