vendredi, septembre 24, 2021

En répondant au MAE émirati, Bachagha : « Nous poursuivrons en justice les alliés de Haftar»

Courrier arabe

En Libye, Fathi Bachagha, le ministre de l’Intérieur du Gouvernement d’union nationale (GNA) a déclaré, en répondant au MAE émirati, Anwar Gargash, que les alliés de Khalifa Haftar étaient responsables de la crise libyenne et de ses métastases, affirmant vouloir les poursuivre en justice pour les crimes qu’ils ont commis contre les Libyens.

«La crise libyenne n’aurait jamais eu lieu sans votre implication maléfique, sans votre soutien accordé aux putschistes, les armes que vous avez envoyées, les loyautés que vous avez achetées avec votre argent sale, et surtout, la violence à laquelle vos médias honteux ont incité», avait noté Bachagha lors de tweets publiés mardi soir sur son compte officiel.

Il indiqua également : «Les armes que vos agents ont laissé derrière eux témoigneront de vos actes diaboliques et seront la preuve avec laquelle nous vous poursuivront», en parlant des importantes quantités d’armes que les milices de Haftar avaient abandonnées à l’intérieur de la base d’al-Watiya.

Lors d’un autre tweet, Bachagha signala que «les appels lancés par Khalifa Haftar et ses alliés, au sujet d’une trêve humanitaire, visaient à camoufler leurs échecs», estimant qu’il était difficile de croire que des milices criminelles se préoccupaient du sort des civils et se souciaient d’une trêve humanitaire.

«Le criminel Haftar cherche la mort, la destruction, le chaos et la souffrance, en apportant des mercenaires russes et en les payant pour tuer les Libyens», avait-il ajouté, en déplorant la situation dans laquelle s’est retrouvé le pays à cause des mauvais choix de Haftar.

Sur ce, il importe de noter que de précédents rapports médiatiques affirmèrent selon des sources occidentales qu’au cas la scène politique libyenne imposait des changements politiques, Bachagha, soutenu par la ville de Misurata, sera le plus favorable à prendre le contrôle du GNA à la place d’al-Sarraj.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos