lundi, novembre 30, 2020

Florence Parly promet des renforts européens au Mali

Une unité de forces spéciales européennes sera déployée au Mali pour lutter contre le terrorisme et compléter l’opération Barkhane déjà en place, a rapporté le ministère des Armées françaises dans un communiqué publié sur son site internet.

La nouvelle unité, baptisée « Takuba » se mettra en place dans la zone sahélienne dès 2020, a rapporté la publication du ministère des Armées, citant une déclaration de Florence Parly, ministre française des Armées.

Parly, en tournée au Sahel du 4 au 6 octobre, s’est exprimée mercredi depuis la base militaire de Gao face à 250 militaires français et une délégation de militaires étrangers, constituée de britanniques, d’estoniens, de danois, de maliens et de représentants de la mission onusienne au Mali (Minusma).

La ministre des Armées a mis en exergue le rôle des militaires « qui se battent pour la sécurité des concitoyens, pour leur liberté avec force, courage et abnégation ».

La ministre a, par ailleurs, salué « les alliées précieux, britanniques, danois, estoniens, qui combattent à nos côtés avec ténacité, qui témoignent de toute la solidarité européenne », rapporte le site opex360, spécialisé dans les opérations militaires extérieures de la France.

« Nous avons décidé de créer une unité de forces spéciales européennes », a-t-elle annoncé.

« Dès 2020, les forces spéciales françaises aux côtés des forces spéciales de nos partenaires européens seront déployées au Mali pour transmettre leur savoir-faire d’exception aux militaires maliens », a-t-elle affirmé.

Elle précise que « Takuba, qui signifie sabre en tamachek (…) sera le sabre qui armera les forces armées maliennes sur le chemin de l’autonomie et de la résilience ».

Elle a exprimé le souhait que Takuba « complète Barkhane et dessine le nouveau visage de la lutte contre le terrorisme au Sahel », affirmant vouloir concentrer les efforts français « vers la montée en puissance de nos forces partenaires » tout en « poursuivant » le « combat contre les groupe terroristes » dans la région.

Pour rappel, l’opération Barkhane lancée en 2014, « regroupe environ 4 500 militaires, dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires, afin qu’elles puissent prendre en compte cette me-nace », comme le souligne le ministère des Armées sur son site internet.

SourceTRT

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netanyahu préparerait une visite officielle en Égypte, selon la presse israélienne

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu préparerait une visite officielle en Égypte dans les prochaines semaines, afin de rencontrer le Président égyptien, Abdel Fattah...

Le quatrième round du dialogue libyen démarre lundi au Maroc

Le quatrième round des négociations entre la Chambre des Représentants libyenne et le Haut Conseil d'Etat libyen, débutera lundi, dans la ville de Tanger (nord du Maroc),...

Palestine: La solution à deux États devient de plus en plus difficile à atteindre,...

« Il est douloureux que la Cause de la Palestine reste toujours sans résolution jusqu'à présent », a déclaré, dimanche, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio...

Israël refoule deux personnalités émiraties respectées dans leur pays

Les autorités israéliennes ont refoulé, samedi, deux personnalités émiraties d’entrer au pays, sous prétexte de ne pas avoir conclu les procédures nécessaires exigées en...

Maariv : les visites mutuelles et contacts entre Israël et l’Arabie saoudite se trament...

Le journal hébreu "Maariv" a révélé, lundi denier, que les relations entre Israël et l'Arabie saoudite existent depuis une longue date à savoir de...