jeudi, mai 6, 2021

Fortement appuyée, une deuxième campagne pour boycotter les produits émiratis s’élance

Courrier arabe

Un compte sur Twitter, se faisant appelé «Boycott des Emirats arabes unis» a publié un communiqué appelant la population arabe à rejoindre la deuxième campagne qu’il a lancé, pour boycotter les produit émiratis, et ce «pour exprimer la colère populaire vis-à-vis de la position émiratie à l’encontre de l’affaire palestinienne et de Jérusalem».

Le communiqué publié indiqua : «Des tentations sérieuses dans le monde arabe et musulman cherchent à reconnaître l’entité juive et à normaliser avec l’Etat hébreu, le soutenant  par tous les moyens, spécialement au niveau économique, en lui injectant des milliards, lui ouvrant les portes de l’investissement et du tourisme et exhibant ses marchandises chez les Arabes et les musulmans».

«Une invasion des dattes étiquetées par l’occupation israélienne, fut signalé dans les marchés arabes dernièrement. Elle fut organisée sous la supervision des EAU (Emirats arabes unis) et avec la bénédiction du prince héritier d’Abou Dhabi, le cheikh Mohamed ben Zayed», avait-il ajouté.

Un soutien qui se fait voir 

Lancé lundi après-midi, le hashtag «#مقاطعه_الإمارات» (Boycott des EAU) a enregistré plus de 80 mille tweets, postés par les utilisateurs des différents pays arabes.

Des tweets envoyés depuis l’Égypte, le Koweït, l’Irak, l’Algérie, la Jordanie, le Qatar, le Maroc, la Libye, le Sultanat d’Oman, l’Arabie saoudite, et même des EAU, avaient affirmé le soutien populaire pour cette campagne.

Aussi, des activistes et des militants, depuis la Tunisie, le Yémen, l’Arabie saoudite, et l’Égypte ont rejoint la campagne, affirmant que «les EAU étaient le parrain du mal et le destructeur de la démocratie et de la liberté».

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a déclaré : «Les dirigeants des EAU sont le danger qui menace le futur de notre nation».

La militante humanitaire Hassa al-Madi a signalé : «Tout le monde est conscient du rôle minable que jouent les EAU pour soutenir les tyrans, et pour cela je soutiens la campagne de boycott et j’appelle les peuples à nous rejoindre».

Le haut prédicateur de la Libye, Saddek al-Gharyani a dit : «Chaque dollar que nous payons pour les EAU est une balle que nous tirons sur nos enfants».

Le journaliste yéménite, Anis Mansour, a déclaré : «Pourquoi boycotter les EAU ? Car c’est une présence maléfique dans le corps arabe… Pas un endroit ici ou ailleurs, sans qu’une cellule d’espionnage n’y soit installée ou qu’un rôle de renversement, de zizanie, d’assassinat ou de soutien accordé aux milices n’y soit joué».

La campagne se poursuit toujours, et selon les statistiques affichées par Twitter, la participation au hashtag augmente constamment.

Pur l’heure, les EAU n’ont pas réagi, bien que des économistes signalent que «si la campagne se poursuit, les revenus émiratis risquent d’encaisser un coup dur».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos