vendredi, décembre 4, 2020

Frappes israéliennes en Syrie pour empêcher une attaque de drones iraniens

L’armée israélienne a mené une offensive contre des cibles près de Damas, affirmant avoir ainsi empêché le lancement d’une attaque de drones contre l’État hébreu. L’armée syrienne indique de son côté que la majorité des missiles israéliens ont été détruits.

L’aviation de l’État hébreu a mené samedi 24 août une série de frappes près de la capitale syrienne Damas, a déclaré l’armée israélienne, affirmant que l’offensive visait des cibles militaires iraniennes.

Dans un communiqué, Tsahal explique que les raids visaient «des agents de la force Al-Qods et des milices chiites qui se préparaient à mener depuis la Syrie des attaques contre des sites en Israël lors des prochains jours».

Le porte-parole de l’armée israélienne, Jonathan Conricus, a dit aux journalistes que les combattants iraniens et leurs alliés se préparaient à lancer des «drones meurtriers» équipés d’explosifs contre le nord d’Israël, selon Reuters.

La télévision syrienne a pour sa part rapporté que les systèmes de défense antiaérienne syriens avaient intercepté des «cibles hostiles» au-dessus de la capitale samedi soir.

Des témoins ont dit avoir entendu et vu des explosions dans le ciel de Damas.

L’armée syrienne a déclaré dans un communiqué que «la majorité des missiles israéliens ont été détruits avant d’atteindre leurs cibles», tandis que le porte-parole de Tsahal a affirmé que les frappes israéliennes avaient causé des dégâts «significatifs».

La force Al-Qods est l’unité d’élite des Gardiens de la Révolution islamique. Elle est chargée des opérations sur les théâtres extérieurs.

L’Iran dément

Un haut responsable iranien a démenti dimanche que des positions de la Force Qods, unité d’élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution, aient été visées dans la nuit par des frappes israéliennes.

«Ce n’est pas vrai», a déclaré à l’agence Ilna Mohsen Rezaie, ancien haut responsable de la force Qods et aujourd’hui secrétaire du Conseil de discernement, un organe de contrôle du système politique iranien.

Israël a frappé des cibles en Syrie à de nombreuses reprises, visant l’armée syrienne, le Hezbollah libanais ou ce qu’il considère comme des positions de l’armée iranienne.

SourceSputnik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...

Yémen: 9 civils tués dans un bombardement des Houthis

Neuf civils ont été tués et sept autres ont été blessés, jeudi, par des bombardements de rebelles Houthis sur le complexe industriel et commercial...

Bloomberg : vers une réconciliation entre l’Arabie saoudite et le Qatar

L'Arabie saoudite et le Qatar tentent de parvenir à un accord pour résoudre leur différend de longue date, sous la pression de l'Administration du Président sortant Donald...